ACCUEIL 23.10.2014 Mis à jour à 03h12

Les membres envoyés dans les colis ont été identifiés

Canada

Le pied et la main expédiés par la poste à des partis politiques canadiens appartenaient bien au même corps que le torse retrouvé à Montréal dans le quartier où vivait le meurtrier présumé Luka Rocco Magnotta, arrêté lundi à Berlin.

Mis à jour le 05.06.2012 2 Commentaires
Le commandant de la police de Montréal rend compte des analyses des membres découverts.

Le commandant de la police de Montréal rend compte des analyses des membres découverts.
Image: Keystone

Articles en relation

Partager & Commenter

Le commandant Denis Mainville, chef de la section des crimes majeurs de la police de Montréal, a évoqué les résultats d'analyse d'ADN qu'il venait de recevoir juste avant de commencer un point presse.

Il n'a pas dit si tous les membres du corps décapité de la victime, un étudiant chinois de 33 ans, Lin Jun, avaient été retrouvés.

Denis Mainville a remercié les habitants de Montréal qui ont transmis à la police plusieurs centaines de renseignements.

Ceux-ci «restent à analyser car l'enquête ne se termine pas aujourd'hui, on est à mi-chemin» et «il reste beaucoup à faire», a ajouté le policier.

Lundi, un porte-parole de la police de Montréal, Ian Lafrenière, a indiqué que les enquêteurs n'excluaient pas que le suspect ait pu commettre d'autres crimes.

Administrateur du site poursuivi

Par ailleurs, les policiers se penchent sur le cas d'un site internet, Best Gore, qui avait affiché pendant longtemps la vidéo tournée par l'auteur du meurtre sadique, avant de finir par l'enlever.

Ils évaluent notamment la possibilité d'engager des poursuites contre l'administrateur du site. Le meurtrier présumé Luka Rocco Magnotta ne s'opposera pas à son extradition vers le Canada, a indiqué mardi un porte-parole du Parquet berlinois, au lendemain de son arrestation dans la capitale allemande.

«Il a été présenté à un juge qui a confirmé son arrestation. Il a dit qu'il ne s'opposerait pas à son extradition», a déclaré ce porte-parole, Martin Steltner, soulignant que cela rendrait la procédure «plus rapide et plus facile». Il est soupçonné d'avoir tué et dépecé un étudiant chinois à Montréal et d'avoir filmé la scène, diffusée ensuite sur des sites internet. (afp/Newsnet)

Créé: 05.06.2012, 19h52

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

2 Commentaires

il y a des sacrés tarés

06.06.2012, 09:53 Heures
Signaler un abus 5 Recommandation 0

ce qui fait froid dans le dos, c'est que des gamins(et de manière générale tout le monde) puissent avoir accès à ce genre de videos sur la toile, ne serait-ce qu'avec un portable.C'est immensément choquant et ça s'apparente à de la complicité pour moi.Il est impératif de prendre des mesures contre ce genre de site, comme pour les pédos..je serais anéanti que mes enfants tombent là-dessus. Répondre


Nadine Mirande

06.06.2012, 09:02 Heures
Signaler un abus

Cette histoire fait froid dans le dos et elle fait peur. Répondre



Sondage

Coincé dans un aéroport, comment comblez-vous l'attente d'un vol retardé?








Sondage

Cinq ans ferme pour meurtre par négligence, la sentence qui frappe Oscar Pistorius vous semble...