ACCUEIL 23.11.2014 Mis à jour à 00h06

Un journaliste fait sortir Barack Obama de ses gonds

Etats-Unis

Fait rarissime, un journaliste a interrompu Barack Obama en plein discours sur la fin des expulsions des jeunes sans-papiers. Il a réussi à faire sortir le président américain de ses gonds.

Mis à jour le 15.06.2012 13 Commentaires
Barack Obama était manifestement très contrarié d'avoir été interrompu en plein discours.

Barack Obama était manifestement très contrarié d'avoir été interrompu en plein discours.
Image: AFP

Partager & Commenter

Mots-clés

Un journaliste du Daily Caller, une publication américaine conservatrice a, fait rarissime, interrompu vendredi Barack Obama en plein discours sur la fin des expulsions des jeunes sans-papiers et réussi à faire sortir le président américain de ses gonds.

Le journaliste Neil Munro a bruyamment exprimé son mécontentement quant à la mesure annoncée par le président, alors que ce dernier expliquait dans un discours qu’il comptait mettre fin aux expulsions de mineurs arrivés sur le territoire américain avant l’âge de 16 ans.

"Excusez-moi, Monsieur. Nous n’en sommes pas encore aux questions, Monsieur", lui a répondu Barack Obama. M. Munro a alors demandé au président s’il comptait répondre aux questions des journalistes, ce à quoi M. Obama lui a rétorqué: "Pas pendant que je parle".

Très contrarié

Sur sa lancée, le journaliste a encore crié quelque chose depuis le fond de la roseraie de la Maison Blanche, où se déroulait le discours. Barack Obama, manifestement très contrarié, lui a lancé: "Je ne voulais pas d’altercation. Je ne fais que répondre à votre question".

Il est rarissime que le président des Etats-Unis soit interrompu lorsqu’il prononce un discours dans un cadre si formel. Les journalistes attendent qu’il ait fini de parler pour lui poser des questions. (ats/Newsnet)

Créé: 15.06.2012, 23h19

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

13 Commentaires

Pierre Eleloup

16.06.2012, 11:27 Heures
Signaler un abus 14 Recommandation 0

je ne vois pas en quoi B. Obama serait "sorti de ses gonds", il a réagi de façon ferme mais maîtrisée à l'irruption de ce journaliste. Le titre de cet article est trompeur pour ne pas dire mensonger. Répondre


Beurk Beurk Beurk

16.06.2012, 00:06 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 0

Rhooooo toujours mieux..... ça sent l'alcool revanchard à plein nez ici. Quelle haine aveugle juste pour le plaisir de s....... tout ce qui pas d'extrême." Faites " de doux rêves "Les" pseudos.... aussi doux que " vos " commentaires. Répondre





Rubriques: Suisse · Monde · Sports · Faits divers · People · Loisirs · Société · Economie · Auto-Moto · High-Tech · Santé
Outils: Recherche · RSS · Mobile · Météo
Le Matin: Contacts · Publicité · Annonce · Services clients · Conditions générales · Cercle de lecteurs · Charte des commentaires · Impressum