Mercredi 7 décembre 2016 | Dernière mise à jour 19:03

Belgique Mandat d’arrêt confirmé pour le «tueur des gîtes»

Il est accusé d'avoir tué une Suissesse en France et deux autres personnes dans le Sud de la Belgique, tous propriétaires de gîtes. La justice belge vient de prolonger de trois mois son mandat d'arrêt.

Le gîte de Grandvoir, en Belgique, appartenant à un couple de Flamands.

Le gîte de Grandvoir, en Belgique, appartenant à un couple de Flamands. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La justice belge a prolongé de trois mois jeudi le mandat d’arrêt émis contre le meurtrier présumé des propriétaires d’un gîte à Grandvoir (sud). L’homme est également inculpé en France pour le meurtre d’une Suissesse, tenancière d’un gîte dans la Drôme.

Le meurtre de Grandvoir a eu lieu le 28 novembre. Après avoir séjourné dans le gîte aménagé dans l’habitation d’un couple de retraités, l’homme les aurait étranglés avant de quitter les lieux avec leur voiture qu’il a ensuite abandonnée à Bruges. Il a avoué les faits, mais sans jamais vraiment les expliquer.

Après son inculpation pour le meurtre de Grandvoir, l’homme est aussi apparu comme suspect dans la mort d’une autre tenancière de gîte chez qui il était passé. La Suissesse avait été retrouvée égorgée le 11 octobre à Bouchet (Drôme). L’homme a toujours nié une quelconque implication dans cette affaire.

Les deux dossiers, belge et français, font l’objet d’instructions séparées. Les autorités belges ont toutefois mis le suspect à disposition de leurs homologues français. Une nouvelle audience est prévue devant le chambre du conseil de Neufchâteau, a rapporté l’agence Belga. La justice devrait alors être en possession d’une expertise psychologique complète. Un premier rapport d’un psychologue néerlandophone a été versé au dossier jeudi. (afp/nxp)

(Créé: 29.06.2012, 10h14)

Sondage

Seriez-vous tenté par un smartphone low cost à moins de 100 francs?



Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.