Mercredi 7 décembre 2016 | Dernière mise à jour 15:17

Discussion

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

18 Commentaires

Pffffffff, l'Allemagne et la France avaient fixé comme condition à l'octroi de l'aide européenne que la Grèce ne réduise pas son budget militaire, histoire de pouvoir continuer à lui fourguer leurs armements... Mais à part ça, les retraités grecs qui font les poubelles pour manger à cause de leurs retraites réduites à 300 euros, M. Schäuble s'en fout. Quel bal d'hypocrites écœurants...


les politiciens veulent que la productivité européennes arrive au niveau de celle de chinois. Hors, il s'agirait pour l'Europe de sortir de l'Otan, se détacher des Etats-Unis, sortir de l'OMC et faire fonctionner ce marché unique et à fonds jouer la carte du protectionnisme européen. Il faut par ailleurs, instaurer un système de taux de change fixe EUR-USD temporairement après avoir dévalué l'EUR.


Mais que chaque pays retrouve sa propre monnaie,et le yayayayayaya,je l entend tout les été en Grèce,alors au lieux de blablablabla.bye l U.E.mais sa n arrange pas les requins de la finances,bonne vacance.


Le libre-marché é mangé nos emplois. La libre circulation des personnes est une calamité. La libre circulation des catipaux est un vol. Stop à l'Europe financière => Entrez dans l'Europe du respect de soit afin de pouvoir aussi respecter les autres ...


@georges bomis: Les foutaises en l'occurence c'est comment le marché a mis un pays entier sur ces genoux. Alors si après ça le capitalisme c'est toujours la meilleure choses qu'il soit pour l'homme, je me marre.

2 Recommandation 0 Signaler un abus

Foutaises communistes. C'est facile de dire cela quand on est fonctionnaire et qu'on a un logement subventionné. Il faut 5 travailleurs (avec le même salaire!) pour nourrir 1 fonctionnaire. Dès que c'est plus haut, le système se casse la gueule.En Grèce ou à Genève, c'est la même chose. Moins de fonctionnaires = moins de déficit.

12 Recommandation 0 Signaler un abus

La monnaie Européenne n'a rien amené de positif, absence de moyens de régulation, mise en esclavagisme des pays les plus pauvres ... Une monde dirigé par la finance ne peut créer que des grincements de dents et des pleurs. Peuples Européens, refermez vos frontières vous vous protéger les uns les autres avant de devoir les fermer pour vous défendre des uns des autres ...


C'est beau la Solidarité entre les peuples! Vive la Dictature du Marché et notre soumission au Faschisme Commerciale.


Les élections approchent, l-élimination de la manchaft aussi, donc il faut bien ce défouler quelque part. Le jugement de se cher Wolfgang Schauble est aussi bancale que sa condition physique. Désolé Mr. Wolgang, mais les faillites de la Grèce a travers l'histoire n'ont jamais mis l’Europe a genoux. Par contre l'arrogance l’entêtement tout germanique dont vous faites exemple lui oui, par 2 fois


L'entetement au travail certainement. Que les Grecs arretent de tricher, bossent et remboursent leurs dettes.

Signaler un abus

N'emdeplaise au germanophile du dessous qui confirme ce qui est un fait historiquement avéré. La mentalité allemande c'est, obéir aux élites sans jamais questionner. Le niveau d'argumentation des intervenant au consonances toutes teutonnes donnés une nouvel fois raison au stéréotypes. Mais après, c'est bien cette mentalité la qui a déclaré que le "travail rend libre".

2 Recommandation 0 Signaler un abus

Si seulement l'argent servait à sauver le pays et ces habitants, oui pourquoi pas, mais quand on sait que ce fric c'est pour rembourser des interets pour que les différents requin de la finance internationale s'en mettent plein les poches. C'est bien vous qui n'avez rien compris, comme lors du sauvetage de l'UBS d'ailleurs. Ce qui explique beaucoup de choses.

1 Recommandation 0 Signaler un abus

Il faudrait également que les Grecs commencent a payer des impots comme tout le reste de l'europe.les allemands en premier!sont ceux qui payent le plus: Schauble a raison et le dit haut. smi 8181 n'a aucune idees.

Signaler un abus

smi c'est l'abréviation de Smile? Si on transcrit la situation en microéconomie... Est-ce que tu serais prêt à donner ton argent dans le vide pour payer les vacances de ton voisin? Puis lorsqu'il doit te rembourser et il te dit qu'il peut pas et il continue a vivre comme avant? C'est ce qui se passe avec la Grèce!

Signaler un abus

quel article smi!j'ai jamais lu aussi bidon ...!!!!!!!!!!!!!!Il faudrait que la grèce commence à mettre la main dans la pâte et arrêter de jouer au domino !

4 Recommandation 0 Signaler un abus

Je ne vois pas quel pays remboursera ses créanciers internationaux, avec une dette qui augmente chaque jour (puisque les intérêts ne sont remboursé qu'au prix de nouvelles dettes) dans tous les grands pays donneurs de leçon : L' Allemagne 2000 Mds, l'Italie 1900, la France 1800, les USA 15000 Mds ou le Japon .Arrêtons de tourner autour du pot, on gagnerait beaucoup de temps,d'argent et...de vies


Justement non, dans la plupart des pays les intérêts ne sont pas remboursés en faisant de nouvelles dettes.C'est justement dès le moment cela arrive (où que les prêteurs croient que cela va arriver) que les taux d'intérêts explosent.La Grèce qui a 2 choix: soit elle restreint son déficit soit elle sort de la zone euro et l'inflation, impôt déguisé, jouera son rôle. Les Grecs devront payer.

5 Recommandation 0 Signaler un abus

Je comprends l'Espagne, elle vient de recevoir 100 millards d'Euro pour ses banques.



Retour à l'article
Publicité