Mardi 6 décembre 2016 | Dernière mise à jour 01:10

Violences en syrie Hillary Clinton réclame le départ d'Assad

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton qualifié le dernier massacre commis en Syrie d'«inadmissible». Elle demande le départ du président Bachar al-Assad.

Bachar al-Assad doit partir, a déclaré Hillary Clinton à Istanbul

Bachar al-Assad doit partir, a déclaré Hillary Clinton à Istanbul Image: AFP

Observateurs de l'ONU bloqués

Les observateurs de l'ONU déployés en Syrie ont été empêchés jeudi «par des barrages de l'armée» de se rendre à Al-Koubeir. Au moins 55 personnes, dont des femmes et des enfants, y ont été tués la veille, a annoncé le chef de la mission, le général Robert Mood.

«Les observateurs n'ont pas pu encore parvenir au village». Les observateurs «ont été stoppés à des barrages de l'armée syrienne et dans certains cas refoulés», a indiqué le général norvégien dans un communiqué. (AFP)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«La violence soutenue par le régime dont nous avons été le témoin hier à Hama est tout simplement inadmissible», a déclaré Hillary Clinton jeudi à la presse La chef de la diplomatie américaine, qui achève en Turquie un périple qui l'a menée en Scandinavie et dans le Caucase, estime qu'un règlement en Syrie nécessitait un cessez-le-feu, un transfert de pouvoir et la formation d'un gouvernement de transition.

«Al-Assad doit transférer son pouvoir et quitter la Syrie», a-t-elle insisté au lendemain d'une réunion à Istanbul avec les puissances occidentales et des pays arabes pour définir les moyens de renforcer la pression sur le régime de Damas.

Appel à un message clair

Hillary Clinton a reconnu que les Etats-Unis n'avaient pu réussir pour l'instant à organiser une action internationale qui provoquerait le départ du président syrien. «Nous devons renouveler notre unité, nous devons envoyer un message clair aux autres nations qui ne travaillent pas encore avec nous pour leur dire qu'il n'y a pas d'avenir dans tout cela», a-t-elle dit.

«Faire des plans pour une transition ordonnée» constituera «un pas important», a-t-elle insisté. Plusieurs dizaines de personnes ont été tuées mercredi à Al-Koubeir, une localité de la région de Hama (centre). Cette nouvelle tuerie fait suite au massacre d'au moins 108 personnes, le 25 mai à Houla, dans la province de Homs. Deux actions que l'ooposition syrienne attribue au régime en place. (afp/nxp)

(Créé: 07.06.2012, 14h14)

Sondage

Offrir une prime aux employés qui ne sont jamais malades vous semble-t-il correct?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.