Samedi 3 décembre 2016 | Dernière mise à jour 21:52

Argentine Impossible d'être policier sans pénis

Une vive polémique secouait vendredi la province argentine de Cordoba, la presse ayant révélé que les aspirants policiers devraient désormais ne pas avoir subi d'ablation du pénis ni présenter une atrophie des testicules.

Vive polémique en Argentine avec le recrutement des policiers.

Vive polémique en Argentine avec le recrutement des policiers. Image: ARCHIVES/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les aspirants policiers, dans le centre de l'Argentine, devraient désormais ne pas avoir subi d'ablation du pénis ni présenter une atrophie des testicules.

«A l'heure de choisir ses candidats, la police de Cordoba considère que ceux qui auront subi une ablation du pénis ou auront les testicules atrophiés ne pourront postuler», a dénoncé le quotidien la Voz del Interior.

Ces conditions ont immédiatement été interprétées comme une discrimination déguisée envers les transsexuels et ont contraint vendredi la police de Cordoba à préciser que ces candidats n'étaient pas écartés d'office.

Commission de médecins

«Si la personne va bien et présente une pathologie de ce type, son cas est examiné par une commission de médecins qui se prononcera après avoir demandé des études psychologiques et psychiatriques», a assuré à la presse le médecin de la police de Cordoba Raul Preiser.

L'Argentine, premier pays d'Amérique latine à avoir légalisé le mariage entre personnes du même sexe en 2010, avait encore étonné il y a trois mois en autorisant le libre choix de l'identité sexuelle.

Les personnes transsexuelles peuvent désormais s'enregistrer sous l'identité sexuelle de leur choix à l'état-civil. (afp/nxp)

(Créé: 17.08.2012, 22h18)

Sondage

Avec le retrait de François Hollande, la gauche peut-elle conserver la présidence de la France?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.