ACCUEIL 31.10.2014 Mis à jour à 19h33

Julian Assange va animer une émission politique

WikiLeaks

Le fondateur du site WikiLeaks, a annoncé qu’il allait animer à partir de la mi-mars une série d’émissions télévisées avec pour invités "des acteurs politiques majeurs, des penseurs et des révolutionnaires du monde entier".

Mis à jour le 24.01.2012 1 Commentaire

Mots-clés

Cette série se présentera sous la forme d’entretiens "en profondeur" d’une demi-heure, consacrés au "monde de demain" et retransmis pendant dix semaines, selon le communiqué publié par WikiLeaks sur son site. Elle sera diffusée via le câble, le satellite et des réseaux terrestres, avec une audience estimée par WikiLeaks à "600 millions de personnes", au vu des accords de retransmission déjà conclus.

Le communiqué ne dévoile le nom d’aucun invité, ni celui des diffuseurs, renvoyant simplement à la société "Quick Roll Productions". Celle-ci n’a pu être jointe dans l’immédiat. Julian Assange entend "réunir des voix controversées venues de tout l’échiquier politique - iconoclastes, visionnaires et initiés dans les cercles du pouvoir - qui ouvriront une fenêtre sur le monde et présenteront leurs idées sur le moyen d’aller vers un futur plus radieux".

Ce seront des "émissions d’un nouveau style qui se pencheront sur leur philosophie et leurs luttes d’une manière plus profonde et plus claire que cela n’a été fait jusqu’à présent". Julian Assange "est une des figures révolutionnaires les plus connues", fait encore valoir le communiqué. "Tout à la fois pionnier du combat pour un monde plus juste et victime de la répression politique, il est on ne peut mieux placé pour catalyser" ces débats.

Arrêté en décembre 2010 à Londres à la suite d’un mandat d’arrêt européen, l’Australien, âgé de 40 ans, est assigné depuis à résidence dans le manoir d’un ami dans la campagne anglaise. La Cour suprême britannique doit examiner les 1er et 2 février le nouvel appel qu’il a formé contre son extradition vers la Suède, où il est recherché dans une affaire de viol et d’agressions sexuelles présumés.

Assange a toujours réfuté ces accusations et se dit victime d’un complot politique ourdi par les Etats-Unis. Selon lui, Washington agirait en représailles à la publication par son site de dizaines de milliers de documents militaires sur l’Irak, l’Afghanistan et de télégrammes diplomatiques américains. (AFPLe Matin)

Créé: 24.01.2012, 17h56

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

1 Commentaire

Kevin Mulvaney

25.01.2012, 20:08 Heures
Signaler un abus

Ridicule pour vous, sans doute pas pour celles qui l'ont subi. Se sont plutôt vos envolées conspirationnistes anti-américaines à deux balles qui tiennent du ridicule. Vous ne seriez pas capable d'avancer le début du commencement d'une preuve matérielle tangible pour étayer vos propos. Le fait est que si Assange était un homme (un vrai) il serait déjà allé s'expliquer devant les autorités suédoises Répondre



Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne