Vendredi 9 décembre 2016 | Dernière mise à jour 11:57

WikiLeaks Julian Assange va animer une émission politique

Le fondateur du site WikiLeaks, a annoncé qu’il allait animer à partir de la mi-mars une série d’émissions télévisées avec pour invités "des acteurs politiques majeurs, des penseurs et des révolutionnaires du monde entier".

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Cette série se présentera sous la forme d’entretiens "en profondeur" d’une demi-heure, consacrés au "monde de demain" et retransmis pendant dix semaines, selon le communiqué publié par WikiLeaks sur son site. Elle sera diffusée via le câble, le satellite et des réseaux terrestres, avec une audience estimée par WikiLeaks à "600 millions de personnes", au vu des accords de retransmission déjà conclus.

Le communiqué ne dévoile le nom d’aucun invité, ni celui des diffuseurs, renvoyant simplement à la société "Quick Roll Productions". Celle-ci n’a pu être jointe dans l’immédiat. Julian Assange entend "réunir des voix controversées venues de tout l’échiquier politique - iconoclastes, visionnaires et initiés dans les cercles du pouvoir - qui ouvriront une fenêtre sur le monde et présenteront leurs idées sur le moyen d’aller vers un futur plus radieux".

Ce seront des "émissions d’un nouveau style qui se pencheront sur leur philosophie et leurs luttes d’une manière plus profonde et plus claire que cela n’a été fait jusqu’à présent". Julian Assange "est une des figures révolutionnaires les plus connues", fait encore valoir le communiqué. "Tout à la fois pionnier du combat pour un monde plus juste et victime de la répression politique, il est on ne peut mieux placé pour catalyser" ces débats.

Arrêté en décembre 2010 à Londres à la suite d’un mandat d’arrêt européen, l’Australien, âgé de 40 ans, est assigné depuis à résidence dans le manoir d’un ami dans la campagne anglaise. La Cour suprême britannique doit examiner les 1er et 2 février le nouvel appel qu’il a formé contre son extradition vers la Suède, où il est recherché dans une affaire de viol et d’agressions sexuelles présumés.

Assange a toujours réfuté ces accusations et se dit victime d’un complot politique ourdi par les Etats-Unis. Selon lui, Washington agirait en représailles à la publication par son site de dizaines de milliers de documents militaires sur l’Irak, l’Afghanistan et de télégrammes diplomatiques américains. (AFPLe Matin)

(Créé: 24.01.2012, 17h56)

Sondage

La fin de la franchise à 300 francs peut-elle responsabiliser les assurés aux coûts de la santé?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.