Samedi 3 décembre 2016 | Dernière mise à jour 21:52

Fraude fiscale Liliane Bettencourt a vendu l'île seychelloise D'Arros

L'héritière des cosmétiques L'Oréal a vendu pour 60 millions de dollars son île seychelloise D'Arros, au coeur d'une affaire de fraude fiscale présumée la visant, à une entreprise enregistrée aux Seychelles.

Liliane Bettencourt s'est séparée de son île paradisiaque.

Liliane Bettencourt s'est séparée de son île paradisiaque. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Liliane Bettencourt avait acheté «le groupe d'îles D'Arros en décembre 1998, pour 18 millions de dollars», a déclaré le ministre seychellois de l'Aménagement du territoire et de l'Habitat, Christian Lionnet, lors d'une conférence de presse.

Liliane Bettencourt a revendu ces îles - qui comprend D'Arros elle-même et le petit atoll St-Joseph voisin - «à la compagnie Chelonia Ltd pour la somme 60 millions de dollars», a-t-il ajouté, sans préciser la date de la transaction.

La femme la plus riche de France a accepté, après négociations avec ses avocats, de verser à l'Etat seychellois la somme de huit millions de dollars, dus sur la transaction de 1998 et non payés à l'époque, a poursuivi le ministre.

Réserve naturelle

Selon des documents consultés au Bureau seychellois d'enregistrement des terres, «Chelonia Company Ltd» a été enregistrée aux Seychelles le 9 mai 2012 et a pour dirigeants deux avocats suisses du barreau de Genève, Laurent Moser et Luc Argand.

Dans un communiqué, le gouvernement indique que Chelonia appartient à l'entreprise «Save Our Seas Ltd», enregistrée comme compagnie offshore aux Iles Vierges britanniques et chargée de gérer les biens de la fondation «Save Our Seas», basée à Genève.

Le groupe d'îles «seront incessamment proclamées Réserve Naturelle» et «seront gérées par la Fondation Save our Seas en étroite collaboration avec le Ministère de l'Environnement et de l'Energie», a également annoncé le gouvernement seychellois dans un autre communiqué.

10,5 millions de taxes

Selon son site internet, la fondation «Save Our Seas» a été fondée en 2003 afin «de protéger les océans en finançant la recherche, l'éducation, la prise de conscience et les projets de conservation ciblant les menaces majeures sur l'environnement marin».

Selon Christian Lionnet, la vente de l'île par Liliane Bettencourt a permis à l'Etat seychellois d'empocher 10,5 millions de dollars de taxes. (afp/nxp)

(Créé: 31.07.2012, 17h22)

Sondage

Avec le retrait de François Hollande, la gauche peut-elle conserver la présidence de la France?



Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.