ACCUEIL 20.12.2014 Mis à jour à 17h22

Liliane Bettencourt a vendu l'île seychelloise D'Arros

Fraude fiscale

L'héritière des cosmétiques L'Oréal a vendu pour 60 millions de dollars son île seychelloise D'Arros, au coeur d'une affaire de fraude fiscale présumée la visant, à une entreprise enregistrée aux Seychelles.

Mis à jour le 31.07.2012 2 Commentaires
Liliane Bettencourt s'est séparée de son île paradisiaque.

Liliane Bettencourt s'est séparée de son île paradisiaque.
Image: AFP

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

Liliane Bettencourt avait acheté «le groupe d'îles D'Arros en décembre 1998, pour 18 millions de dollars», a déclaré le ministre seychellois de l'Aménagement du territoire et de l'Habitat, Christian Lionnet, lors d'une conférence de presse.

Liliane Bettencourt a revendu ces îles - qui comprend D'Arros elle-même et le petit atoll St-Joseph voisin - «à la compagnie Chelonia Ltd pour la somme 60 millions de dollars», a-t-il ajouté, sans préciser la date de la transaction.

La femme la plus riche de France a accepté, après négociations avec ses avocats, de verser à l'Etat seychellois la somme de huit millions de dollars, dus sur la transaction de 1998 et non payés à l'époque, a poursuivi le ministre.

Réserve naturelle

Selon des documents consultés au Bureau seychellois d'enregistrement des terres, «Chelonia Company Ltd» a été enregistrée aux Seychelles le 9 mai 2012 et a pour dirigeants deux avocats suisses du barreau de Genève, Laurent Moser et Luc Argand.

Dans un communiqué, le gouvernement indique que Chelonia appartient à l'entreprise «Save Our Seas Ltd», enregistrée comme compagnie offshore aux Iles Vierges britanniques et chargée de gérer les biens de la fondation «Save Our Seas», basée à Genève.

Le groupe d'îles «seront incessamment proclamées Réserve Naturelle» et «seront gérées par la Fondation Save our Seas en étroite collaboration avec le Ministère de l'Environnement et de l'Energie», a également annoncé le gouvernement seychellois dans un autre communiqué.

10,5 millions de taxes

Selon son site internet, la fondation «Save Our Seas» a été fondée en 2003 afin «de protéger les océans en finançant la recherche, l'éducation, la prise de conscience et les projets de conservation ciblant les menaces majeures sur l'environnement marin».

Selon Christian Lionnet, la vente de l'île par Liliane Bettencourt a permis à l'Etat seychellois d'empocher 10,5 millions de dollars de taxes. (afp/Newsnet)

Créé: 31.07.2012, 17h22

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

2 Commentaires

Michèle Herzog

31.07.2012, 17:27 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

Pas très souriante Mme Bettencourt .... pourtant elle a fait une bonne affaire ... Répondre



Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons