Jeudi 8 décembre 2016 | Dernière mise à jour 00:47

Discussion

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

10 Commentaires

Il faut espérer qu'on arrêtera un jour de désigner la prostitution comme "le plus vieux métier du monde".C'est ce genre de clichés réactionnaires qui dégradent l'image du travail sexuel et détruisent la crédibilité de ses défenseurs.


La proposition de Najat va favoriser le tourisme sexuel, bref, mettre encore un peu plus la balance commerciale française dans le rouge. Et les salons helvétiques ainsi que ceux installés aux frontières espagnoles et allemandes ont encore de beaux jours devant eux.


Lorsqu'il s'agit de drogue, les féministes, en gén. de gauche, veulent punir les fournisseurs mais protéger les clients. C'est exactement l'inverse avec le sexe. Je crois que Zemour a raison : il fait pas bon être un homme blanc, stigmatisé, en occident. Il vaut mieux être une femme, un drogué, un enfant, un noir, un handicapé. Un homme blanc habituel est de toute façon suspect.


Ca va être un fiasco total. Comment contrôler les libres et indépendantes? Elles n'ont que déguiser leur activité en rencontres occasionnelles, comme elles se produisent par dizaines dans la vie de tous les jours, terrasses, bars, bibliothèques, musées,..Qui est là pour voir si elles sont payées après? ils vont ca même pas fouiller dans la vie sexuelle des gens.


De toutes façons c'est dépassé la prostitution. Le truc aujourd'hui c'est d'avoir un ami qui sponsorise les études d'une étudiante, si elle est jolie, ou d'avoir un copain trop cool et tolérant qui prête sa copine à des vieux dégueu pour une soirée ou un weekend. Un truc qui marche pas mal aussi c'est épouser un gars moche et vieux qu'on aime pas mais qui a plein de thunes et de garder son copain.


Le plus vieux métier du monde et elle veut l'abolir ? Bon courage. Cela revient au même si on voulait revenir à la prohibition et interdir l'alcool. C'est pas avec des ministres comme cela que la France va s'en sortir !


Non mais c'est quoi ce projet??? La prostitution ? C'est un régulateur social qui est absolument indispensable à toutes sociétés civilisée! Et j'insiste bien sur le mot INDISPENSABLE!


En s'attaquant aux prostituées libres et indépendantes, le seul bénéfice de l'abolition sera de stimuler les affaires des mafias restant dans l'ombre et dans l'îllégalité. A part ces réseaux criminels, il n'y aura pas de gagnant dans cette histoire. Les prostituées clandestines seront exploitées, les clients seront criminalisés et les "bien pensant" devront constater leur défaite.


La prostitution a survécu à toutes les civilisations à tous les régimes depuis la plus haute antiquité jusqu'à nos jours et elle existera encore demain et après demain Ce n'est pas une ministre-sse bisounour-e du gouvernement français actuel qui va changer quelque chose à cet état de fait. Tant qu'il y aura des hommes et des femmes elle existera et la ministre-sse sera oubliée depuis longtemps


Et dire que ca se dit ministre....



Retour à l'article
Publicité