Vendredi 9 décembre 2016 | Dernière mise à jour 00:20

Un mouvement anti-islam surfe sur l’affaire Merah

Le «Bloc identitaire» fait campagne sur la tragédie de Toulouse. Il se défend de tout opportunisme.

Image: Keystone

Galerie Photos

En images, le siège puis la mort de Mohamed Merah

En images, le siège puis la mort de Mohamed Merah Après plus de 32 heures de siège, l'auteur présumé des tueries de Montauban et Toulouse est mort lors d'un assaut donné par les policiers.

Galerie Photos

En images, l'horreur dans une école juive de Toulouse

En images, l'horreur dans une école juive de Toulouse Une fusillade devant une école juive à Toulouse, en France, a fait au moins quatre morts, dont trois enfants.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Le site de ceux qui n’aiment pas Mohamed Merah». C’est ainsi que le Bloc identitaire, mouvement de lutte contre la présence de l’Islam en Europe, décrit sa nouvelle création, une page web totalement consacrée à l’auteur des massacres de Montauban et Toulouse.

Comme bien des groupes classés tout à droite de l’échiquier politique, les identitaires voient dans l’affaire une aubaine : «Elle est venue accréditer nos thèses», reconnaît Fabrice Robert, président du «Bloc». Il triomphe d’autant plus que la responsabilité de militants d’ultra droite avait été évoquée au début de l’affaire.

Le Bloc identitaire, pourtant, avait vivement condamné l’instrumentalisation des tueries par la classe politique française, lorsque la piste néo-nazie était encore évoquée. Faites ce que je dis, pas ce que je fais ? «Nous critiquions à ce moment des candidats à la Présidentielle française, justifie Fabrice Robert. Or nous n’en avons pas.» Il précise encore que «le temps du deuil est passé» et qu’il est donc logique pour un mouvement comme le sien, également implanté à Genève, de tirer les conséquences de l’affaire « et notamment de savoir combien d’autres Mohamed Merah restent en France.»

«Des islamalgames»

Le site musulman oumma.com, qui dénonce les «islamalgames» depuis le début de l’affaire Merah, n’a pas tardé à réagir. Dans un billet publié jeudi, il a dénoncé un site qui, «profitant d'une actualité dramatique», profite de «perpétuer sur le net une propagande islamophobe qui jouit d'une totale impunité.»

Environ 50'000 autocollants liant Islam, délinquance et Djihad ont déjà été commandé au mouvement depuis la mise en ligne de son site, il y a une poignée de jours. Des affiches sont également en vente.

Le Bloc identitaire avait co-organisé, en 2010, un célèbre apéro géant saucisson et pinard, pour protester contre les prières musulmanes dans certaines rues de Paris.

(Le Matin)

(Créé: 30.03.2012, 11h08)

Sondage

Donnez-vous volontiers à des organismes caritatifs?






Sondage

Seriez-vous tenté par un smartphone low cost à moins de 100 francs?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne