Lundi 26 septembre 2016 | Dernière mise à jour 14:03

Discussion

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

24 Commentaires

Une amorce d'un dur retour en arrière pour le peuple russe, qui un temps à sentit le souffle de la liberté les réchauffés...


Vous pensez aux années 90 ? Si c'est le cas, les maladresses US et européennes (qui ne les ont pas soutenus et on continuer de les humilier) et les pseudos démocrates russes de l'époque (comme Eltsine qui à fait tirer sur un parlement élu démocratiquement) qui, entre autre, se sont rempli les poches et créer les oligarches mafieux, ont sabotés les rêves du peuple en la démocratie.C'est bien triste

1 Recommandation 0 Signaler un abus

Que de vieilles bigotes confites dans l'orthodoxie soit choquées par une performance dans une église est normal. Que des religieux parent de satanisme est déjà étonnant. Que des juges serviles à la solde du pouvoir condamnent trois jeunes femmes peut s'expliquer par le système où ils opèrent. Mais que des gens en Suisse applaudissent à leur incarcération illustre la dérive de certains individus.


La dérive de certains individus? Parlons de la dérive de certains sur ce forum qui croient détenir la vérité sur tout et dénigre systématiquement les dires des autres...C'est tout vous ! Or ce comportement ressemble à la PRAVDA de l'époque Soviétique que vous dénigré tant ! Donc au final vous n'êtes pas mieux que ceux que vous détester ! BRAVO Camarade Commissaire Politique Georges ! AHAHA

1 Recommandation 0 Signaler un abus

Stefan Piller, ou comment justifier l'injustifiable : l'incarcération depuis cinq mois de trois jeunes femmes qui ont fait une performance dans une église, rappelant les pires excès de la religion et de l'arbitraire. Bravo, vous êtes sur la bonne voie mais votre amalgame avec la Pravsa est un peu trop fruste pour être comique.

Signaler un abus

Pravda mon cher Camarade Commissaire politique, Pravda, et non Pravsa...Hop au goulag !

Signaler un abus

Da, da, spassiba, tovaritch Pillerov.

Signaler un abus

La liberté des uns s'arrête où commence la liberté des autres Monsieur Georges...ça doit être surement un autocrate staliniens qui à du inventer ce concept ou alors il vous échappe...Malgré cela, il s'applique bien en Suisse et il n'y a aucune raison qu'il ne s'applique pas en Russie (même pour ces soi-disant artiste !). Quand on leur interdit de faire le cirque à l'église, c'est pareil !


Ces Punkettes n'ont limité la liberté de personne, et, dans une église, elles ont adressé une prière à la Vierge. En revanche, le pouvoir, en les enfermant, a réduit leur liberté à néant .Les garder en prison depuis cinq mois et les menacer d'y rester pour plusieurs années est parfaitement monstrueux . Même Poutine s'est rendu compte qu'il y avait un problème. Ah oui, certaines sont mères de famille.

Signaler un abus

Critiquer le pouvoir russe, c'est s'attaquer à la Russie. Voilà ce que nous serinent depuis des dizaines d'années les complices des atrocités qui ont hélas marqué la tragique histoire de ce grand pays. Mais c'est parce que l'on aime la Russie et les Russes qu'on critique le pouvoir autocratique d'un Poutine, renouant de plus en plus avec les traditions répressives du passé. Les Pussy Riot ne sont les seules à être poursuivies parce qu'elles expriment une chose essentielle : la liberté.


Quand il s'agit d'attaquer la Russie on retrouve toujours les mêmes ici comme par hasard. C'est pas à cause d'une chanson anti-Poutine qu'elles sont en prison mais à cause de l'endroit où elles ont bien déliré. Je dis pas que ça méritait la prison et même Poutine dit ça aussi mais y a la vidéo sur youtube au cas où on veut vérifier alors les théories de la CIA pour ses 70 ans ça finit par gaver.


Stefan, j'avais mis la vidéo en ligne et la modération du Matin l'a laissée. C'était pour clouer le bec de ceux, dont vous, qui affirmaient faussement que ces jeunes filles avaient agressé une personne dans l'église. Les Pussy Riot ont d'ailleurs participé à d'autres ations contre le pouvoir. Elles sont soutenues parun nombre de plus en plus grand d'artistes.

Signaler un abus

Très juste ! Beaucoup des commentateurs ici ne savent même pas de quoi ils parlent ! Faut voir la vidéo au moins avant de venir raconter n'importe quoi ici... Donc les rhétoriques à la Nixon contre Brejnev sont passée de mode au cas ou...Même pour notre Monsieur "je sais tout sur tout " du forum

Signaler un abus

Faut voir la chanson ! Nauséabond et provocatrice dans la plus grande cathédrale de Russie et ce malgré l'interdiction faite par le clergé ! Non vraiment, faudrait voir pour vous renseignez ou voir les images qu'elles ont elles même tournée avant de raconter que ce n'est qu'une "simple prière"....


Je vois qu'on censure les commentaires trop pertinents et qui vont à l'encontre de la pensée unique mondialiste.


Non, c''était simplement parfaitement hors sujet, n'ayant rien à voir avec les trois jeunes filles qui sont déjà en prison depuis cinq mois pour une chanson anti-Poutine. Le procureur a relevé comme circonstance aggravante qu'en exécutant un pas de danse, elles levaient les jambes plus haut que leur tête.

Signaler un abus

Il est évidemment possible d'écrire sur la Shoah, mais pas de mentir ou de traiter les témoins oculaires d'affabulateurs parce que leurs épouvantables témoignages contredisent les illuminés qui prétendent qu'il n'y a jamais eu de chambres à gaz, alors que les faits sont incontestables. Pour eux, les camps d'extermination étaient des colonies de vacances. Effectivement, il n'y a pas de dialogue avec ces gens-là.


Elles auraient dû connaitre la chanson.


Qu'est ce que le négationnisme, démarche nauséabonde de quelques vieux nazis, a à voir avec la chanson de punkettes qui se moquent de leur Président ? Vouloir les assimiler à un mouvement détestable est indigne mais révèle que certains, ici, n'hésitent pas à soutenir des allumés comme Faurisson..


Ne jamais oublier que la Russie a un nouveau Tsar qui décide de tout


Si vous ne critiquez pas ouvertement le régime, vous pouvez vous sentir parfaitement libre en Russie. Je connais des gens qui avaient fait allégeance au régime et qui se sentaient aussi très libres... surtout lorsqu'ils avaient passé la frontières. Mais si vous vous avisez de la moindre critique sérieuse, votre vie peut rapidement devenir un enfer. Ksenia Sobchak en est un bon exemple.

Signaler un abus

Vous avez déjà été en Russie? Mes copines russes quand elles viennent en Suisse elles trouvent que c'est dans notre pays que tout le monde se mêle de tout et décide de tout pour les autres. Ca leur fait trop bizarre dans un pays qu'elles imaginaient libre comme on leur a toujours raconté et en fait elles se sentent beaucoup plus libre en Russie même si la vie est difficile quand on est pauvre.

1 Recommandation 0 Signaler un abus

Que pourront-elles encore chanter après avoir passé 5 mois en prison pour une chanson, "le monde est beau et tout le monde est gentil" ? Voici les "Fela Kuti" russes !


Déjà 5 mois de prison pour une chanson !?! Ce sont de dangereuses criminelles ! Cela fait combien en jour-amende ?



Retour à l'article
Publicité