ACCUEIL 24.5.2016 Mis à jour à 19h07

Le président vénézuélien interdit de ciel américain

Rejet

Les Etats-Unis ont refusé le survol de leur territoire au président du Venezuela Nicolas Maduro pour son voyage en Chine prévu dès samedi.

Mis à jour le 20.09.2013 59 Commentaires
Nicolas Maduro.

Nicolas Maduro.
Image: Keystone

Articles en relation

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a été interdit de ciel américain. Cette décision est qualifiée d''insulte» et de «faute grave» par Caracas.

Nicolas Maduro a fait savoir mardi qu'il se rendrait à Pékin du 21 au 24 septembre pour y rencontrer son homologue chinois Xi Jinping. Ce voyage vise à «renforcer les relations stratégiques».

Pour le chef de la diplomatie vénézuélienne Elias Jaua, le refus du survol du territoire américain, est une «insulte». «Nous considérons (ce refus) comme une autre insulte de l'impérialisme nord-américain contre le gouvernement», a dit Elias Jaua.

«Personne ne peut interdire l'espace aérien à un avion transportant un président en visite internationale», a-t-il ajouté. Le ministre, qui doit accompagner Nicolas Maduro, a déclaré espérer que les autorités américaines «corrigent l'erreur» qu'il attribue à des responsables de second rang.

Assemblée de l'ONU

Nicolas Maduro a parlé de «faute grave» de la part des Etats-Unis. Le président vénézuélien a également accusé Washington de refuser la délivrance de visas à la délégation vénézuélienne pour l'Assemblée générale de l'ONU.

Le président bolivien Evo Morales, proche du gouvernement vénézuélien, a demandé «une réunion d'urgence» du Celac (Communauté des Etats latino-américains et caribéens, qui regroupe 33 pays). Il veut que la décision américaine y soit discutée. Il réclame aussi le «retour immédiat» des ambassadeurs des Etats-Unis.

Situation tendue

Washington et Caracas, qui n'ont plus d'ambassadeurs respectifs depuis 2010, entretiennent des relations diplomatiques tendues. Les gouvernements d'Hugo Chavez (1999-2013) et du nouveau président Maduro fustigent régulièrement des tentatives de déstabilisation du pays par une opposition bénéficiant de soutiens aux Etats-Unis. (ats/nxp)

Créé: 20.09.2013, 07h00

59

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Publicité

59 Commentaires

Melissa Bruni

20.09.2013, 08:10 Heures

Le Venezuela un de 3 pays avec la Russie et l'Iran dont le pétrole échappe encore aux faucons américains )) Répondre


Stefan Piller

20.09.2013, 08:16 Heures

Décidement, les USA n'en rate pas une ! Dès qu'une imbécilité est à faire, hop, ils la font ! C'est très très fort ! Digne de W-BUSH...pourtant c'est pas Bush, mais un "prix Nobel" qui dirige ce pays...Eh ben, ça fait peur ! Répondre



Sondage

Croyez-vous aux OVNI?




Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Sondage

Irez-vous voir les films primés au dernier Festival de Cannes?




Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons