ACCUEIL 30.9.2014 Mis à jour à 15h38

Risque d'une fonte record de la calotte glaciaire

Arctique

La calotte glaciaire de l'Arctique fond à une vitesse surprenante et pourrait atteindre son niveau le plus bas dans quelques semaines.

Mis à jour le 22.08.2012 3 Commentaires
La calotte glaciaire fond à une vitesse spectaculaire.

La calotte glaciaire fond à une vitesse spectaculaire.
Image: Keystone

Articles en relation

Partager & Commenter

«Il y a des risques que le précédent record soit dépassé, avant que la fonte des glaces (annuelle) soit achevée», a déclaré lundi Ted Scambos, un chercheur du National Climatic Data Center, le plus important centre mondial de collecte des données météorologiques. «Je doute qu'il y ait déjà eu une année où la fonte ait été aussi rapide en août», a-t-il ajouté.

«Si la fonte s'arrêtait soudainement aujourd'hui, nous serions au troisième niveau le plus bas jamais enregistré par satellite. Il reste encore deux semaines de fonte, donc je pense que l'on va vers un nouveau record», a renchéri mardi Mark Serreze, directeur du Centre des données sur les glaces à l'université du Colorado.

Cette fonte est d'autant plus spectaculaire qu'il n'y a pas eu d'événements météorologiques particuliers depuis 2007, date du précédent record, explique Mark Serreze.

Selon lui, la fonte des glaces arctiques est liée au réchauffement du climat, marqué par une hausse des températures et un réchauffement des océans.

Moins de quatre millions de km2

A l'issue de cet été, la couche glaciaire arctique devrait passer sous la barre des quatre millions de kilomètres carrés, a estimé Ted Scambos. Elle devrait ainsi dépasser le précédent record, datant de 2007, quand elle avait fondu à 4,28 millions de kilomètres carrés.

De nombreuses températures record ont été relevées ces dernières années à travers le monde. Aux Etats-Unis, le mois de juillet a été le plus chaud jamais enregistré, avec des températures supérieures de 1,8 degré Celsius par rapport à la moyenne du 20e siècle, selon l'agence américaine d'étude de l'océan et de l'atmosphère. (ats/Newsnet)

Créé: 22.08.2012, 11h51

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

3 Commentaires

Patrick Luder

22.08.2012, 10:35 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 0

(suite ... par exemple une recherche de qualité au lieu d’une recherche de quantité, par exemple un respect de soi et un respect des autres, par exemple une volonté de vivre mieux ... Sinon cette chose permettant l’évolution devra être d’ordre technique, mais je ne vois pas ce que nous pouvons faire de mieux techniquement pour permettre une vie meilleure ! Répondre


Patrick Luder

22.08.2012, 10:35 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

Dans l’histoire de l’évolution terrestre et humaine, le changement remplaçait un paramètre devenu obsolète par quelque chose de plus adapté. Il en sera de même dans le présent et le future, un changement réel ne pourra pas se faire par un renoncement et un retour en arrière, mais par quelque chose qui rend l’ancien paramètre obsolète et dépassé ... Répondre