ACCUEIL 3.9.2014 Mis à jour à 23h51

Un SDF crée le buzz sur le net

Etats-Unis

Un jeune homme se lie d’amitié avec un sans-abri. Il lui confie une caméra pour filmer ses journées dans la rue et apporter un nouveau regard sur les SDF. Les vidéos font un carton sur net.

Par Anouk Schumacher. Mis à jour le 05.07.2012 2 Commentaires

1/6

   

Partager & Commenter

Un matin du mois de mai, un sans-abri demande une cigarette à un passant dans une gare de San Francisco. L’histoire n’a jusque-là rien d’inhabituel. Sauf que quelques semaines plus tard, des vidéos filmées par le SDF créent le buzz sur le net. Elles témoignent de la précarité de la vie dans la rue, avec son point de vue inédit. Celui qui se fait appeler Mo y filme des scènes de deal, montre les bons plans pour manger et dormir gratuitement dans la ville et interviewe ses compagnons d’infortune. Ces précieux témoignages n’auraient jamais existé sans l’intervention de Ryan Hupfer, le passant de la gare. C’est lui qui édite et met en ligne les films du SDF.

De leur première rencontre, une amitié étonnante est née entre les deux hommes. Au téléphone, Ryan nous avoue être le premier surpris. Cet employé d’une agence online de marketing de la Silicon Valley a du mal à expliquer le lien particulier qu’ils ont développé. «Cela tient peut-être au fait que Mo est quelqu’un de très ouvert, un vrai boute-en-train» avance-t-il. Sa personnalité aura en tout cas assez intrigué Ryan pour qu’il commence par amener régulièrement de la nourriture à Mo. «Comme je ne le voyais que le matin tôt et le soir en rentrant du travail, j’ai eu l’idée de lui confier une caméra. J’étais curieux de savoir à quoi ressemblaient ces journées» continue le jeune homme. Les premiers pas du SDF en tant que réalisateur ne s’avèrent pas très concluants. «La première fois qu’il m’a rendu la caméra, il n’y avait simplement par d’images. Il avait filmé toute la journée sans l’enregistrer!» rit-il. Mais après quelques essais, Mo livre à Ryan des témoignages originaux qu’il décide de partager sur le net. La première vidéo atteint les 15000 visionnements en quelques heures.

Mo sait où tourner l’objectif. A 50 ans, cela fait plus de 4 ans qu’il vit dans la rue. A sa cheville, un bracelet électronique laisse deviner qu’il est en période de probation. «Il a été arrêté pour trafic de drogue» explique Ryan. Un passé qui rend la recherche d’un travail impossible pour l’instant. «Il ne peut même pas toucher la somme distribuée normalement aux sans-abri à San Francisco». Chrétien convaincu, Ryan se demande alors comment lui venir en aide. Le succès des vidéos et des billets qu’il lui dédie sur son blog lui donnent des idées. Il crée la page Facebook Homeless Mo , qui compte déjà près de 2000 amis. Et met sur pied un site de dons en ligne . A ce jour, il a pu récolter 2000 dollars. De quoi dormir quelques nuits dans un motel, se payer à manger ou s’offrir un extra, un vélo bleu à 25 dollars. « Je suis heureux de voir que les gens ont envie d’aider dans la mesure de leur moyen». L’ancien dentiste de Ryan a par exemple soigné gratuitement le sans-abri.

Si le buzz suscité par l’histoire de Mo et Ryan ne durera peut-être pas longtemps, les liens d’amitié entre les deux hommes ne semblent pas prêts de s’étioler. Ni leur envie de faire évoluer la manière dont les SDF sont considérés. Leur nouveau projet, Catch-22 Crew Project , vise à créer des liens entre les sans-abris et le reste des habitants de San Francisco. Samedi passé, 14 personnes, dont 8 SDF, ont ainsi passé la journée à nettoyer un des quartiers les plus sales de la ville et partagé un repas. Une expérience humaine riche, selon Ryan. «Je n’ai jamais vu des gens aussi impatients d’aller travailler un samedi après-midi!» se réjouit-il.

(Le Matin)

Créé: 05.07.2012, 18h27

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

2 Commentaires

Jacqueline Kaes

05.07.2012, 19:04 Heures
Signaler un abus 25 Recommandation 0

beau geste de solidarité.Si tout le monde au lieu de regarder son nombril, pensait un peu à son prochain ??? Répondre



Super héros, Louis Vuitton, fleuri, à poids... Les meilleurs du web!

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne