ACCUEIL 31.7.2016 Mis à jour à 01h21

La taupe à la NSA a opéré à Genève pour la CIA

Surveillance d'Internet

Un employé d'un sous-traitant de l'Agence de sécurité nationale (NSA) a révélé dimanche depuis Hong Hong être à l'origine des fuites sur le programme américain de surveillance des communications.

Mis à jour le 10.06.2013 3 Commentaires
Edward Snowden était en poste à Genève sous une couverture diplomatique.

Edward Snowden était en poste à Genève sous une couverture diplomatique.
Image: Keystone

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

L'employé d'un sous-traitant de l'Agence de sécurité nationale (NSA) à l'origine des fuites sur le programme américain de surveillance des communications a travaillé un certain temps à Genève pour le compte de la CIA. C'est là qu'il a eu pour la première fois envie de révéler ce qu'il savait sur ces programmes.

Engagé par la CIA (l'agence américaine de renseignements) au milieu des années 2000, Edward Snowden travaille dans la sécurité des systèmes informatiques. Vu sa compréhension d'internet et ses talents pour la programmation informatique, il gravit rapidement les échelons.

En 2007, la CIA l'envoie en poste à Genève sous une couverture diplomatique. Sa responsabilité de maintenir la sécurité du système informatique lui donne un vaste accès à des documents hautement confidentiels.

Ecoeuré par ce qu'il découvre, il songe alors révéler l'existence des ces programmes à la presse après avoir conclu qu«ils constituaient «des abus» du public au nom de la sécurité.

Il attend toutefois l'élection de Barack Obama en 2008 avant de passer à l'acte, dans l'espoir que le nouveau président démocrate tiendrait ses promesses de mieux protéger le public contre ces pratiques. Mais «il (Barack Obama) a continué les politiques de ses prédécesseurs», a déploré le jeune homme de 29 ans.

Désillusion

«Une bonne partie de ce que j'ai vu à Genève m'a enlevé mes illusions sur le fonctionnement de mon gouvernement et son impact dans le monde», a-t-il déclaré au Guardian, un des deux quotidiens qui ont révélé l'affaire. «J'ai réalisé que je faisais partie de quelque chose qui faisait beaucoup plus de mal que de bien», a-t-il ajouté. Edward Snowden quitte la CIA en 2009.

La semaine dernière, le Washington Post et le quotidien britannique The Guardian ont fait la lumière successivement sur deux programmes secrets de l'Agence nationale de sécurité (NSA).

L'un concerne la récolte depuis 2006 des données d'appels téléphoniques aux Etats-Unis par l'opérateur Verizon, et vraisemblablement d'autres opérateurs. L'autre programme, appelé PRISM, vise à intercepter les communications d'internautes étrangers, se situant hors des Etats-Unis, sur neuf grands réseaux sociaux comme Facebook.

(ats/nxp)

Créé: 10.06.2013, 07h38

3

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Publicité

3 Commentaires

Sami Seifeddine

10.06.2013, 09:02 Heures

«Une bonne partie de ce que j'ai vu à Genève m'a enlevé mes illusions sur le fonctionnement de mon gouvernement et son impact dans le monde» Voilà le témoignage d'un américain qui croyait à la sainteté de son pays, et qui est au moins hônnete avec lui-même. Merci à lui. Mais j'ai bien peur qu'il sera jugé à 150 ans de prisons pour ce témoignage de vérité. Répondre



Sondage

Trouvez-vous le concours de Miss Suisse désuet?



Sondage

La population suisse s'arme toujours plus. Vous sentez-vous en sécurité?




Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne