ACCUEIL 19.4.2014 Mis à jour à 21h08

Amnesty International critique la loi spéciale

Québec

Amnesty International a dénoncé samedi la loi spéciale adoptée au Québec, encadrant étroitement le droit de manifester. L'ONG y voit une violation du droit à la liberté d'expression et de rassemblement.

Mis à jour le 26.05.2012 6 Commentaires
Il est déraisonnable et inacceptable de demander aux citoyens de s'adresser à l'avance aux autorités chaque fois qu'ils souhaitent exercer un droit fondamental, estime Amnesty International.

Il est déraisonnable et inacceptable de demander aux citoyens de s'adresser à l'avance aux autorités chaque fois qu'ils souhaitent exercer un droit fondamental, estime Amnesty International.
Image: AFP

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

«La loi 78 est un outrage aux libertés fondamentales qui dépasse largement les limites admissibles au regard du droit provincial, national ou international relatif aux droits humains», a affirmé Javier Zúñiga, conseiller spécial pour Amnesty International dans un communiqué mis en ligne sur le site internet de l'ONG.

«Il est déraisonnable et inacceptable de demander aux citoyens de s'adresser à l'avance aux autorités chaque fois qu'ils souhaitent exercer un droit fondamental. L'Assemblée nationale du Québec doit abroger cette loi sans tarder», a-t-il poursuivi.

Les forces de l'ordre

Amnesty International a aussi renouvelé son appel en faveur d'une enquête indépendante sur les agissements des forces de l'ordre ainsi que sur les violences et les actes de vandalisme commis par certaines personnes au cours des récents événements au Québec.

La «Loi permettant aux étudiants de recevoir l'enseignement dispensé par les établissements de niveau postsecondaire qu'ils fréquentent» a été adoptée le 18 mai.

Aux yeux du gouvernement, elle doit assurer aux étudiants non grévistes la possibilité d'accéder librement aux salles de cours, en interdisant de facto les piquets de grève. Mais elle encadre très strictement la liberté de manifester et impose de fortes amendes aux contrevenants. (afp/Newsnet)

Créé: 26.05.2012, 22h00

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

6 Commentaires

Au Bo

26.05.2012, 22:29 Heures
Signaler un abus

Il est louable qu'Amnesty International ait dénoncé cette loi. Parce que si ça continue, les critiques pontifiantes du "manque de démocratie" dans certains pays comme la chine sonneront un peu comme une bonne blague (ou une mauvaise si vous préférez). Franchement, une loi pareille au Québec, une province de gens cools qui font des sketches à la Pérusse et du sirop d'érable? Quel sadisme! Répondre


Courage Fuyons

26.05.2012, 22:35 Heures
Signaler un abus

Amnesty ferait mieux de dénoncer avec beaucoup plus de vigueur les condamnations à mort avec balle à payer qui ont lieux en Chine et les camps de déportation de la Corée du Nord que de pleurer sur les petits problémes actuels du Canada. Les citoyens Chinois ou Nord-Coréens ( s'ils existent vraiment en tant que tel) ont-ils eux des droits fondamentaux ? Facile de hurler au loup en démocratie non? Répondre



Les plus lus ailleurs

Articles les plus envoyés

Tous les résultats des votations
<i>Initiative populaire </i>: Les résidences secondaires envahissantes
<i>Initiative populaire</i> : Pour un traitement fiscal privilégié de l'épargne-logement
<i>Initiative populaire</i> : 6 semaines de vacances pour tous
<i>Arrêté fédéral</i> : Pour des jeux d'argent au service du bien commun
<i>Loi fédérale</i> : réglementation du prix du livre
  • Votations fédérales

  • Sélectionnez un objet pour voir la carte des résultats