Mercredi 7 décembre 2016 | Dernière mise à jour 09:35

L'interview indiscrète Anastacia: «En amour, j'ai payé mes dettes»

Remise de son cancer du sein, la chanteuse américaine interprète ses plus grands tubes le 12 avril au Théâtre de Beaulieu à Lausanne.

Image: Ken McKay/ITV/REX/Dukas

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Anastacia, qui êtes-vous?

Je suis une fille positive, généreuse, qui aime s’amuser et profiter de la vie.

Votre premier souvenir?

C’est Noël, il y a trois piles de cadeaux au pied de l’arbre pour ma sœur, mon frère et moi. C’était une fête très importante pour ma mère.

Etiez-vous une enfant sage?

(Sans hésiter.) Oui.

De quoi aviez-vous peur?

C’est drôle, enfant, j’adorais les films d’horreur et maintenant ils me terrorisent! Je n’étais pas une enfant craintive. J’avais peut-être juste peur de décevoir ma mère. Elle ne nous a jamais frappés, mais elle avait une présence si forte que nous lui obéissions toujours.

Dans l’enfance, quel fut votre plus grand choc?

Probablement la mort de mon chien. Je crois que j’avais 8 ou 9 ans. Au même moment, j’ai aussi perdu des hamsters. J’ai été confrontée pour la première fois au concept de la mort. J’ai compris que je ne les reverrais jamais et cela m’a rendu très triste.

Votre mère vous disait-elle «je t’aime»?

Oh oui! Et elle m’a toujours fait comprendre que chacun est différent et m’a encouragée à suivre ma propre voie. Elle me disait de m’accepter telle que j’étais et que j’étais une belle personne. Ma mère m’a aidée à m’affirmer. Je n’ai jamais manqué énormément d’assurance, mais j’avais des insécurités comme tout le monde.

Comment avez-vous gagné votre premier argent?

Ma mère nous confiait des tâches ménagères et nous recevions de l’argent de poche. Mon premier job officiel, à 14 ans, était assistante dans un studio d’aérobic. J’étais une ado très active.

Que vouliez-vous devenir?

Petite, j’adorais aller à la plage ou ailleurs pour débusquer des trésors. Mon beau-père en a déduit que je deviendrai archéologue. Je me suis procuré un microscope et j’examinais feuilles et cailloux. Quand j’ai compris que je devais étudier pour faire ce métier, j’ai changé d’avis. Dans ma tête, je sillonnais le globe en quête de trésors et cela me semblait beaucoup plus glamour. Alors j’ai trouvé un autre moyen de parcourir le monde sans aller à l’école!

Votre premier amour?

Andy Gibb, des Bee Gees. Je le trouvais absolument merveilleux et j’avais le béguin pour lui. J’ai été dévastée quand il est mort.

C’est quoi, le vrai bonheur?

La pleine conscience. Je ne suis jamais aussi heureuse que quand je me sens en paix avec moi-même.

La plus belle de vos qualités?

De mon point de vue, l’humour. Je peux rire de tous mes problèmes. Pour les autres, c’est probablement mon attitude positive.

Votre plus grand regret?

Je n’en ai pas. Si vous faites quelque chose qui ne vous plaît pas, vous en tirez une leçon. La vie est un apprentissage. Ne vous culpabilisez pas et n’ayez pas de regrets. Essayez juste de ne pas refaire la même erreur la prochaine fois.

Avez-vous déjà volé?

Oui! Toute petite, j’avais du mal à comprendre que je ne pouvais pas prendre du chocolat au magasin du coin sans payer. Le gérant me laissait faire et envoyait l’addition à ma mère à la fin du mois. Elle a fini par m’expliquer comment faire les choses correctement!

Avez-vous déjà tué?

Je me souviens d’avoir heurté un animal au volant, probablement un écureuil. J’ai dû arrêter la voiture parce que j’ai eu une attaque de panique. C’était juste horrible. Je ne peux pas voir des animaux souffrir, même dans un film.

Avez-vous payé pour l’amour?

Je suis certaine que oui! En amour, j’ai vraiment payé mes dettes. Pas dans le sens de faire appel à une prostituée mais parfois une femme qui a du succès finit par payer pour ça, malheureusement.

Déjà menti à la personne qui partage votre vie?

Une seule fois. Il s’agissait d’un mensonge par omission et j’essayais de me trouver une excuse. J’ai fini par tout avouer parce que je me sentais trop coupable. Je ne suis pas douée pour mentir. J’ai menti sur mon âge à cause de l’industrie du disque, mais c’était dur pour moi et je n’ai pas pu maintenir ce mensonge longtemps.

Avec qui aimeriez-vous passer une agréable soirée?

Barbra Streisand. Oh mon Dieu, je crois que je mourrais. Elle semble tellement drôle et courageuse et je l’admire énormément.

Qui trouvez-vous sexy?

Les hommes! L’espèce masculine est incroyablement sexy à mes yeux. Je crois que Dieu a fait là parfaitement son boulot.

Pour qui était votre dernier baiser?

Ma mère. A l’aéroport.

Pourquoi avez-vous pleuré la dernière fois?

(Elle réfléchit.) Je n’arrive pas à me souvenir. J’ai été plutôt heureuse dernièrement! C’était peut-être pendant un film.

Déjà frôlé la mort?

Je ne crois pas. Même quand je reçois de mauvaises nouvelles et ma santé va mal, je vois toujours le verre à moitié plein. Quand mon entourage a peur et est inquiet pour moi, je me dis que je vais être OK.

Croyez-vous en Dieu?

Oui, je crois en une force supérieure. Les gens donnent différents noms à cela. L’important est d’avoir une source de positivité qui nous guide.

Votre péché mignon?

Oh, j’en ai beaucoup. Tout ce qui est sucre et glucides, qui sont persona non grata dans notre société aujourd’hui. J’en raffole, mais avec ma maladie de Crohn et mon cancer, je dois en consommer avec modération.

Un livre, un disque que vous emmenez sur une île déserte?

Je ne lis pas beaucoup. Je préfère feuilleter des magazines trash pour passer le temps quand je prends l’avion. Comme j’aime tous les styles de musique, j’emmènerais probablement une mixtape incluant Enya, musique brésilienne et folk eighties.

Combien gagnez-vous par an?

Pour être honnête, mon revenu est très différent depuis que je suis tombée malade. Je n’ai pas gagné beaucoup. J’ai retrouvé le chemin du travail, ce qui est génial. Je suis accro au boulot.

Pensez-vous gagner assez par rapport au travail fourni?

Je crois que je suis payée plus en plaisir qu’en argent et cela me convient. Je ne crois pas que les dollars ont la même valeur que la joie que me procure mon métier. Cela peut sembler banal de dire ça, mais c’est vrai.

Que souhaitez-vous à vos pires ennemis?

Je ne souhaite rien de mal à personne. Je crois au karma donc je ne peux pas, sinon ça me retomberait dessus.

Qui aimeriez-vous voir répondre à ce questionnaire?

Quelqu’un qui y répondrait honnêtement et qui soit fun aussi, comme Chelsea Handler. (Le Matin)

(Créé: 27.02.2016, 09h02)

Sondage

Où fêterez-vous Noël, cette année?






Sondage

Selon vous, les voies de chemin de fer sont-elles suffisamment sécurisées dans les gares CFF?



Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés People