Vendredi 26 août 2016 | Dernière mise à jour 10:26

Vie privée Caroline et Ernst de Hanovre déboutés par la CEDH

Caroline et Ernst de Hanovre ont été déboutés mardi par la Cour européenne des droits de l'homme de leur demande de voir l'Allemagne condamnée pour ne pas avoir assuré le respect de leur vie privée dans une affaire de presse.

Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le couple princier reprochait notamment à la justice allemande de ne pas avoir interdit la nouvelle publication d'un cliché les représentant en vacances début 2002 dans la station de ski suisse de Saint-Moritz, alors que le prince Rainier de Monaco, père de Caroline, était malade.

Dans leur arrêt définitif, les juges de la Grande chambre de la CEDH ont estimé à l'unanimité "que les photos montrant les requérants en pleine rue à Saint-Moritz en hiver n’étaient pas en elles-mêmes offensantes au point de justifier leur interdiction".

En février 2008, la Cour constitutionnelle allemande avait considéré que les articles incriminés traitaient d'un sujet d'actualité - la maladie du prince Rainier - et que la presse avait le droit d'évoquer le comportement de membres de sa famille avec des photos.

Lors de l'audience publique devant l'instance suprême de la CEDH, en octobre 2010, les avocats de l'Etat allemand avaient fait valoir que la princesse "héritière au trône d'un Etat membre du Conseil de l'Europe, était véritablement un personnage public" et que les articles et photos incriminés avaient pu contribuer au débat public sur la santé du prince et l'avenir de la principauté.

Matthias Prinz, avocat de célébrités, avait en revanche dénoncé une presse avide à publier des photos de sa cliente "en maillot de bain", au mépris de son désir de vie privée. "C'est une intrusion permanente dans sa vie par des paparazzi qu'autorise finalement la justice allemande", avait-il déploré.

Dans une autre affaire, le groupe de presse allemand Axel Springer a en revanche obtenu gain de cause face à l'Allemagne pour violation de sa "liberté d'expression". Le groupe s'élevait contre l'interdiction de publier des informations faisant état de la condamnation d'un acteur de télévision allemand connu, Bruno Eyron, pour détention de cocaïne. (afp/Le Matin)

(Créé: 07.02.2012, 12h02)
Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.