ACCUEIL 30.8.2014 Mis à jour à 01h05

Eva Longoria: «Je dois faire le deuil de Gaby»

Interview

«Desperate Housewives» morte et enterrée, l’actrice était au Festival de télévision de Monte-Carlo pour en parler une dernière fois. Rencontre exclusive.

Par Laurent Flückiger. Mis à jour le 14.06.2012

Eva Longoria en compagnie de Laurent Flückiger, journaliste au «Matin», au Festival de télévision de Monte Carlo. Une opération en collaboration avec la chaîne La Télé.
Vidéo: DR

Les acteurs se marrent à Monte-Carlo

«Le Matin» a rencontré une foule de stars de séries au Festival de la télévision. Une opération en collaboration avec La Télé à découvrir ce vendredi à 20 h dans «16/9».

Galerie Photos

Le 52e festival de la télévision de Monte Carlo

Le 52e festival de la télévision de Monte Carlo
Eva Longoria et plein d'autres acteurs sont à Monte Carlo!

Galerie Photos

Les mille et un looks d'Eva Longoria

Les mille et un looks d'Eva Longoria
La belle est une bête de mode qui a un appétit certain pour les robes de soirées. Tour d'horizon en images.

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

Pas de doute, malgré son mètre cinquante-sept, Eva Longoria ne passe pas inaperçue à Monaco. Il y a beau y avoir les bimbos de «Top Models», la sublime Daniela Ruah de «NCIS: Los Angeles» durant cette semaine au Festival de télévision de Monte-Carlo, c’est la Gaby de «Desperate Housewives» que tout le monde cherche à voir. Et quand cela devient possible, ce n’est pas triste.

Pour son séjour dans la Principauté, Eva Longoria n’est pas venue seule. Derrière sa robe, on trouve une maquilleuse, un coiffeur, son agent, un garde du corps et une ou deux personnes bienveillantes. Et ça déménage! Mercredi, dès 9?h?10, c’est séance de dédicace, photocall, conférence de presse avec 200 journalistes, puis à 11?h?35 une interview exclusive en terrasse avec «Le Matin» et La Télé.

«Préparez-vous, elle arrive», lance la chargée de relations publiques. Ah non, dans cinq minutes: Eva boit. Encore cinq minutes: Eva mange, «mais c’est mieux pour vous, elle sera de meilleure humeur». Le bruit de ses talons (roses) se rapproche. La voilà, avec sa traîne. «We’re ready», lance-t-elle, décidée.

Eva Longoria, on vous voit partout en Europe, vous profitez de la fin de la série pour prendre du bon temps?

Oui, je suis libre! (Rires.) En un mois, je suis allée au Festival de Cannes, à Londres, en Espagne, à Paris et maintenant à Monte-Carlo.

Vous vivez cette fin d’aventure comme une liberté?

Oui, parce que le tournage de «Desperate Housewives» se déroulait dix mois par année. Et maintenant, je peux enfin voyager.

Beaucoup de gens ont cherché à savoir à quoi ressemblerait la fin de «Desperate Housewives». Comment avez-vous gardé le secret?

Le scénario n’a pas vraiment été distribué, il n’a même pas été couché sur papier. La production est restée assez secrète là-dessus. Chaque acteur n’a reçu que ses pages et ça aurait été très difficile de tout mettre bout à bout. Mais j’ai pensé que c’était une fin géniale. Les fans ont été vraiment satisfaits, car on a pu faire des adieux adéquats à chaque personnage des dernières années. L’entier de la saison 8 a servi de conclusion à toutes les histoires.

Vous avez dû recevoir des tonnes de lettres de fans curieux de connaître la fin.

C’est plutôt le contraire. Les vrais fans ne voulaient pas savoir. Ils nous disaient de ne pas tweeter. Ils voulaient voir ça à l’écran.

Quelle était l’atmosphère sur le plateau le dernier jour?

Il y avait beaucoup d’émotion. Tout le monde pleurait. C’était très dur de se dire au revoir, parce qu’on se voyait tous les jours depuis les huit dernières années de notre vie et c’était vraiment une équipe formidable. Les cameramen, les gens du son, tous les autres, tout le monde était formidable.

Et vous, particulièrement affligée ou soulagée?

Un peu des deux, un sentiment doux amer. C’était en même temps triste et excitant de passer à autre chose.

Et que dites-vous à vos fans suisses, tristes de voir leur série disparaître?

Eh bien, ils peuvent toujours la regarder encore et encore. (Rires.) C’est ce que je fais avec «Sex and The City», je la regarde en boucle. Je suis moi-même une grande fan de télévision, alors je sais que c’est vraiment dur quand vous vous êtes totalement investie dans une série. Vous vous dites: «Oh non! Je ne veux pas que ça s’arrête!»

Qu’est-ce que vous garderez toujours de Gaby?

Pas beaucoup de souvenirs, mais plutôt son attitude: elle dit et fait des choses que les gens auraient envie de pouvoir dire et faire. Elle a ce courage puissant en elle.

Vous n’avez même pas gardé un objet souvenir?

Quelques tasses à café, rien d’exceptionnel.

Vous avez joué Gaby durant huit saisons. C’est important de prendre le temps de la laisser partir?

Oui, j’ai besoin de faire le deuil de Gaby. ( Elle soupire.) La mort de Gaby! C’est important pour moi de faire une pause, de me reposer et de prendre un peu de vacances avant d’entrer dans la peau d’un autre personnage.

Un événement tragique est arrivé quelques semaines après la fin de la série, la mort de Kathryn Joosten, alias Mrs McCluskey. Quelle femme était-elle sur le tournage?

Elle était incroyable. C’était une actrice formidable, mais surtout un être humain formidable. C’était une petite femme tellement puissante. On a tourné jusqu’à la fin et elle allait bien. Cela nous a tous pris par surprise. J’ai vraiment pensé qu’elle vaincrait son cancer. Et je pensais qu’elle vivrait encore très longtemps, c’était vraiment un choc.

Vous allez prochainement produire une émission de télé-réalité, «Ready For Love». Qu’est-ce que c’est?

C’est une émission de rencontres, sous une forme très contemporaine et très moderne. Ce sont trois hommes qui cherchent l’amour et on les fait rencontrer trois prétendantes grâce à Internet et les réseaux sociaux. Et toutes ces prétendantes essaient aussi de trouver l’amour. Bref, c’est un peu la manière dont les gens se rencontrent aujourd’hui. (Le Matin)

Créé: 14.06.2012, 23h12

Portail annuaire/services

Commerce


Rubriques: Suisse · Monde · Sports · Faits divers · People · Loisirs · Société · Economie · Auto-Moto · High-Tech · Santé
Outils: Recherche · RSS · Mobile · Météo
Le Matin: Contacts · Publicité · Annonce · Services clients · Conditions générales · Cercle de lecteurs · Charte des commentaires · Impressum