Lundi 26 septembre 2016 | Dernière mise à jour 03:40

Cafouillage Hillary Clinton s'excuse après avoir réécrit l'Histoire

Hillary Clinton avait salué le travail pour la lutte contre le sida de Nancy Reagan... qui n'a guère été moteur en la matière. Elle a corrigé le tir sur Twitter.

La candidate à la primaire républicaine s'est exprimée après avoir assisté aux funérailles de Nancy Reagan, vendredi. Ses propos ont été décriés par les militants de la lutte pour le sida. (Image - 11 mars 2016)

La candidate à la primaire républicaine s'est exprimée après avoir assisté aux funérailles de Nancy Reagan, vendredi. Ses propos ont été décriés par les militants de la lutte pour le sida. (Image - 11 mars 2016) Image: Reuters

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Hillary Clinton a présenté ses excuses vendredi après avoir affirmé que Nancy Reagan, décédée dimanche, s'était engagée dans la lutte contre le sida, alors que l'administration du président Ronald Reagan a mis plusieurs années avant de financer la lutte contre le nouveau virus.

«Grâce au président et à Mme Reagan, en particulier Mme Reagan, nous avons démarré une conversation dans le pays, quand personne n'en parlait. Personne ne voulait rien faire», a dit Hillary Clinton, qui a assisté aux obsèques de l'ancienne Première dame vendredi en Californie, dans une interview à MSNBC. «J'aime son engagement très discret, cela a pénétré la conscience collective et les gens ont commencé à dire: "nous devons faire quelque chose"».

Réactions virulentes

La remarque a fait bondir les militants de la lutte contre le sida, qui accusent depuis trois décennies le président républicain Ronald Reagan (1981-1989) d'avoir été indifférent au début de l'épidémie, durant son premier mandat.

Quelques heures plus tard, Hillary Clinton a corrigé le tir sur Twitter, écrivant: «Bien que les Reagan aient défendu la recherche sur les cellules souches et pour guérir la maladie d'Alzheimer, j'ai fait une erreur sur ce qu'ils ont fait contre le VIH et le sida. Pour cela, je suis désolée».

Cellules souches, VIH non

«Bien que je respecte son engagement dans des sujets comme les cellules souches et la maladie de Parkinson, Nancy Reagan n'était, tristement, pas une héroïne de la lutte contre le VIH et le sida», avait écrit plus tôt Chad Griffin, président de la grande organisation pour les droits des homosexuels Human Rights Campaign, sur Twitter.

Ronald Reagan n'a prononcé le mot «sida» pour la première fois en public qu'en septembre 1985, interrogé lors d'une conférence de presse sur la nécessité d'un effort budgétaire pour lutter contre le virus. Les associations critiquaient alors la faiblesse des crédits de recherche contre la maladie, anciennement appelée «cancer gay» ou «peste gay».

Au contraire

«Les gens sont morts parce que l'administration Reagan a fait la sourde oreille aux appels des scientifiques gouvernementaux et refusé d'allouer des crédits pour la recherche contre le sida jusqu'à ce que l'épidémie s'étende à tout le pays», a écrit dans le livre de référence sur l'histoire du début de l'épidémie, «And the Band Played On», le journaliste Randy Shilts, décédé en 1994.

«Déjà, beaucoup disaient que Ronald Reagan passerait à la postérité pour une chose avant toute autre: il est l'homme qui laissa le sida dévaster l'Amérique, le leader d'un mouvement qui, mis au défi d'agir, a placé la politique avant la santé des Américains», écrit l'auteur. (afp/nxp)

(Créé: 12.03.2016, 00h39)

Sondage

Pensez-vous qu'Hillary Clinton soit encore en mesure de battre Donald Trump?



Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.