ACCUEIL 23.11.2014 Mis à jour à 11h32

«Je trouve la Suisse glamour»

Miss Suisse romande 2012

A l’occasion du 1er?Août, Aline Bacher raconte ce qu’elle aime dans sa patrie et qu’elle n’a pas trouvé ailleurs.

Par Alexandre Lanz. Mis à jour le 31.07.2012

1/17 Maude & Philippe Pache

   

Partager & Commenter

Pas farouche, Miss Suisse romande a accepté de jouer les ambassadrices de charme, enveloppée dans un drapeau suisse rien que pour «Le Matin». Après cette séance photo, souriante, spontanée et naturelle, elle a répondu à nos questions en toute «suissitude».

- Que représente la Suisse pour vous?

Beaucoup d’origines différentes! Mon grand-père du côté de ma mère est Polonais et a vécu aux Etats-Unis, ma grand-mère est Mexicaine et Américaine. Ainsi, ma mère a les deux nationalités, et mon père est Parisien. Et moi, je suis née en Suisse. Ce mélange a toujours été un peu confus pour moi lorsqu’il s’agit d’expliquer d’où je viens. Il a fallu que je parte six mois à Londres quand j’avais 21?ans pour que je réalise que mon pays est vraiment la Suisse.

- Qu’est-ce qui s’est passé là-bas?

Quand j’étais plus jeune, mes amis et moi rêvions de destinations excitantes et répétions sans cesse que nous voulions vivre ailleurs. Cette expérience à Londres m’a permis de comprendre à quel point on est bien en Suisse. Nous avons ici un confort unique. Le travail, la culture, les loisirs: tout est beaucoup plus accessible qu’à l’étranger.

- En tant que Miss, vous sentez-vous investie d’une mission particulière pour promouvoir le pays en dehors de nos frontières?

Je ne vais pas vous dire que c’était un rêve d’enfance, j’avais même pas mal d’appréhension au début, mais c’est pour moi une façon de représenter la Suisse romande sous un jour plus glamour.

- Que faites-vous pour cela?

Je reste naturelle et je m’adapte à chaque situation.

- C’est glamour ça?

En Suisse, le charme et la beauté sont synonymes de naturel et de discrétion.

- Pas très rock’n’roll…

Non, c’est vrai. Mais je pense que les Suisses ont des valeurs de respect des individus et de l’environnement. Je me sens à l’aise avec ça.

- A quoi ressemble la Suisse idéale pour vous?

A l’image de ma famille. Il y a de moins en moins de citoyens exclusivement helvétiques dans notre pays, et je trouve cette mixité culturelle très enrichissante. J’ai des amies somaliennes, serbes et espagnoles et j’adore ça! Par contre, ce que je déplore, c’est que les gens ont tendance à rester dans leur coin, ils craignent de se mettre en avant et fuient la différence.

- Quelles sont les qualités typiquement suisses selon vous?

Je dirais l’éducation, la propreté et la sécurité. Quand j’avais 8?ans, je restais jusqu’à 22?heures dans les rues de Vevey avec mes copines, on n’a jamais eu de problème. Je ne pense pas que cela soit le cas partout ailleurs.

- Vous trouvez la Suisse rassurante?

Complètement. Si un jour je dois avoir des enfants, je veux qu’ils grandissent ici. Même si on est un peu trop rapidement rangés dans des cases pendant la scolarité, l’enseignement est de très bon niveau.

- Pensez-vous que les Suisses ont honte de l’être?

Pas forcément, mais ils devraient plus oser. Ne pas avoir peur d’être différents. Au contraire, en être fiers! A Londres par exemple, les gens se fichent de savoir ce que l’on va penser d’eux dans la rue. Ils assument et revendiquent leur excentricité et ne s’habillent pas pour plaire aux autres. Ce trait de caractère n’existe pas du tout chez nous et je trouve que c’est dommage. Certaines choses, notamment le salaire, restent très taboues ici. C’est culturel.

- Quel est votre trait de caractère le plus helvétique?

Je suis ambitieuse et ouverte aux gens. Je ne suis pas dans le jugement.

- Quel est votre plus beau souvenir en Suisse?

Oh, il y en a plein! Mais il y a deux ans, nous avons fait le Grand-Saint-Bernard en raquettes, snowboard au dos, avec mon copain et sa famille. Après huit heures de marche sur deux jours, nous sommes redescendus dans la poudreuse, sans aucune trace. Ce sentiment de liberté, qui me donnait l’impression de voler, je pense que c’est ça, mon plus beau souvenir.

- Quel est votre plat national préféré?

Sans hésiter, la fondue à la tomate.

- Comment expliqueriez-vous en une phrase la Suisse à un étranger?

Un pays d’activités sportives et culturelles échelonnées sur toute l’année: le lac et les festivals en été, la montagne en hiver.

- L’objet typique que vous aimez offrir à vos amis quand vous partez à l’étranger?

Devinez! Du chocolat… Ma mère en envoie régulièrement à ma tante au Mexique.

- Comment et avec qui allez-vous fêter le 1er Août?

Je défile à Crans-Montana pour une boutique de lingerie la journée. Puis le soir, nous allons certainement faire un barbecue chez mon oncle. Généralement, on fête le 1er Août en famille, avec des grillades et des feux d’artifice. (Le Matin)

Créé: 01.08.2012, 07h44

Personnalitweet





Portail annuaire/services

Commerce
Super héros, Louis Vuitton, fleuri, à poids... Les meilleurs du web!

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne