Lundi 26 septembre 2016 | Dernière mise à jour 20:48

Etats-Unis John Edwards et sa maîtresse se séparent

L'ancien candidat à la présidence américaine et sa maîtresse Rielle Hunter, au coeur de son retentissant procès pour corruption le mois dernier, se sont séparés, a annoncé mardi cette dernière.

John Edwards a une fille de 4 ans avec Rielle Hunter.

John Edwards a une fille de 4 ans avec Rielle Hunter. Image: AFP

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Cette annonce coïncide avec la publication d'un livre à sensation dans lequel Rielle Hunter, 48 ans, raconte en détail sa liaison avec John Edwards, 59 ans, entamée en 2006, et avec lequel elle a une fillette de 4 ans. Elle n'hésite pas à y critiquer et son amant et sa femme, depuis décédée d'un cancer.

"Depuis la semaine dernière, nous ne sommes plus un couple", a-t-elle déclaré mardi sur la chaîne de télévision ABC.

Elle a expliqué qu'elle ne voulait plus "se cacher, cacher notre relation. Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais nous avons eu beaucoup de pression médiatique", a-t-elle ajouté. "C'est compliqué et c'est dur. Après un certain temps cela vous épuise".

Elle a ajouté que si c'était à refaire, elle ne le referait pas. "C'est sûr et certain. Pas question".

Dans son livre sorti mardi aux Etats-Unis, Rielle Hunter raconte sa version d'une liaison qui a été pain béni pour la presse à scandale. Elle était devenue la maîtresse d'Edwards, alors marié, en 2006, juste avant qu'il n'annonce sa campagne pour la primaire démocrate en vue de la présidentielle de 2008.

Non lieu

Il niera jusqu'en 2010 être le père de sa fille, demandant même à un collaborateur d'annoncer qu'il est le père de l'enfant.

La femme d'Edwards, Elizabeth apprendra la vérité quelques mois avant sa mort d'un cancer fin 2010.

Cette liaison a conduit au procès d'Edwards, qui s'est terminé le mois dernier par un non lieu. Il était accusé d'avoir utilisé un million de dollars de l'argent de sa campagne pour cacher sa double vie.

Dans son livre, intitulé "Ce qui s'est vraiment passé", Rielle Hunter révèle qu'il s'était vanté à tort au début de sa liaison d'avoir trois autres maîtresses. Elle affirme qu'il avait déjà trompé sa femme au moins deux fois, le traite de "fou" pour avoir d'abord nié être le père de leur fille.

«Dire la vérité»

Et elle décrit Elizabeth Edwards comme une femme "venimeuse" et "folle", un passage qui lui a valu de nombreuses critiques.

Mardi, elle a souligné que "les personnages publics de John Edwards et Elizabeth Edwards - et le mien de fait - étaient tellement faux" que cela n'aidait personne, y compris leurs enfants. Elle a ajouté qu'elle avait écrit son livre pour "dire la vérité". (afp/nxp)

(Créé: 26.06.2012, 21h05)

Sondage

La nouvelle hausse annoncée de l'assurance-maladie vous ferait-elle pencher pour la création d'une caisse unique?





Sondage

Pensez-vous qu'Hillary Clinton soit encore en mesure de battre Donald Trump?



Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.