Vendredi 9 décembre 2016 | Dernière mise à jour 02:18

Extraits La mère d'Amy Winehouse publie un livre choc

Janis, la mère de la chanteuse raconte la terrible descente aux enfers de sa fille dans un livre, «Loving Amy, A Mother's Story».

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Décédée en 2011, Amy Winehouse est aujourd'hui devenue une légende. Aussi célèbre pour sa voix bouleversante et l'immense succès de son album Back to Black que pour ses frasques, la chanteuse a su marquer les esprits comme peu d'artistes de sa génération. Aujourd'hui, sa maman, Janis Winehouse, la raconte dans un livre. «C'était une chanteuse, une superstar, une droguée et une jeune femme qui fonçait vers une mort prématurée, écrit-elle dans Loving Amy, A Mother's Story. Mais pour moi, elle est juste Amy. C'était ma fille et mon amie, et elle sera toujours avec moi.»

Elle y fait également des révélations surprenantes, expliquant notamment que la chanteuse était probablement touchée par le syndrome de la Tourette. En parcourant ses notes, parsemée de paroles de chansons et de listes obsessives, elle y a vu «des petits signes de la maladie mentale contre laquelle elle a lutté durant les dernières années de sa vie.» Elle raconte également que ses premiers démons sont survenus très jeune, après le divorce de ses parents. «Je savais au fond de mon coeur qu'Amy était à la fois un ange et un démon dans le même corps», écrit-elle. A 9 ans, la chanteuse présente déjà «des cicatrices sur les bras» après s'être coupée. Elle a volé pour la première fois à 10 ans, et s'est percé la langue au fond d'une salle de classe. A 12 ans, elle commence la cigarette, et trois ans plus tard les alcools forts. Elle fume également du cannabis tous les jours, et Janis raconte qu'elle est chargée de la conduire jusqu'à son dealer. Quant à l'héroïne, «ce n'est pas pour moi», lui aurait-elle alors confié.

Malheureusement, sa rencontre avec Blake Fielder-Civil, son grand amour et futur mari, vient tout faire basculer. Il l'initie à la cocaïne et l'héroïne, et elle plonge de plus belle dans la boulimie. Elle devient paranoïaque et plus agressive que jamais. Selon sa mère, Amy Winehouse était par ailleurs obsédée par sa réussite, mais paralysée par la peur de l'échec. Incapable de gérer le succès de son album Back to Black en 2007, elle se serait encore plus enfoncée dans l'alcool. Durant les dernières années de sa vie, Janis Winehouse se souvient qu'elle vivait dans une porcherie, avait perdu une dent, et que sa peau était couverte de boutons. La chanteuse avait contracté un impétigo, une infection très contagieuse qui donne des croutes sur le visage et attaque le système immunitaire. Sa mère confie également qu'elle n'avait plus ses règles depuis plusieurs années.

Janis Winehouse revient également sur une cure de désintoxication à la maison désastreuse, qui avait commencé par une pipe de crack. La suite : de l'alcool et des drogues, des bras coupés, une cigarette écrasée sur la joue, et un coup de poing dans un miroir. «Aimer Amy, c'était un cercle implacable où je pensais que j'allais la perdre, et quand je ne la perdais pas, je m'attendais à la perdre», confie par ailleurs Janis Winehouse dans son livre, qui n'a jamais réussi à la faire hospitaliser de force.

Amy Winehouse s'est éteinte le 23 juillet 2011, dans son lit à Camden, seule, après plusieurs semaines de sobriété et une ultime rechute.

(Le Matin)

(Créé: 07.01.2016, 17h29)

Sondage

Donnez-vous volontiers à des organismes caritatifs?






Sondage

Seriez-vous tenté par un smartphone low cost à moins de 100 francs?



Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.