Lundi 29 août 2016 | Dernière mise à jour 05:39

Philippines Lady Gaga défie la censure à Manille

La chanteuse américaine Lady Gaga a donné lundi soir son premier concert à Manille devant plus de 40'000 fans, défiant ses détracteurs philippins et les menaces de censure des autorités.

Des fans de Lady Gaga à Manille.

Des fans de Lady Gaga à Manille. Image: AFP

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La chanteuse américaine a donné son premier concert à Manille, lundi soir.

Les spectateurs, dont beaucoup portaient des tenues aussi tapageuses que celles pour lesquelles leur idole est réputée, l'ont follement acclamée lorsqu'elle a lancé à la foule: «Manille, je ne suis pas une créature de votre gouvernement».

Elle a enchaîné sur l'une de ses chansons les plus controversées, «Judas», que ses détracteurs philippins considèrent comme blasphématoire.

Le concert s'est tenu à l'Arena, une vaste salle de spectacles nouvellement construite à Pasay, un quartier de Manille.

Des spectateurs ont envoyé sur Twitter des photos de la pop star vêtue d'une longue robe jaune inspirée des tenues traditionnelles philippines pendant la chanson «Born This Way», un hymne gay.

Rapport aux autorités

Les autorités de la capitale avaient averti que le second concert de Lady Gaga, prévu pour mardi soir, pourrait être interdit si les censeurs qui avaient pris place dans le public lundi soir constataient la moindre trace de blasphème, de satanisme, de nudité ou de conduite indécente.

Ces censeurs doivent adresser un rapport aux autorités dans la journée de mardi.La loi des Philippines, pays à forte majorité catholique, punit d'une peine allant jusqu'à six ans de prison toute personne coupable de s'être livrée à «des spectacles indécents» ou d'y avoir participé.

Avant le concert, l'archevêque des Philippines, Ramon Arguelles, avait demandé à la population de boycotter la chanteuse. «Ses fans risquent de tomber entre les griffes de Satan», avait-il déclaré à la presse.

Malgré ces mises en garde, quelque 40'000 fans de la diva extravagante se sont jetés sur les billets dont certains pouvaient coûter 15'840 pesos (287 euros), une petite fortune dans ce pays très pauvre. (afp/nxp)

(Créé: 21.05.2012, 19h02)
Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Personnalitweet





Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Personnalitweet