Mercredi 24 août 2016 | Dernière mise à jour 10:24

Agression sexuelle Le 2e masseur qui accusait John Travolta retire sa plainte

Le deuxième masseur qui accusait l'acteur américain John Travolta d'agression sexuelle a lui aussi retiré sa plainte, comme un premier l'avait fait il y a deux jours, a indiqué l'avocate du thérapeute jeudi.

Le masseur, dont l'identité n'a pas été révélée, avait porté plainte contre John Travolta la semaine dernière.

Le masseur, dont l'identité n'a pas été révélée, avait porté plainte contre John Travolta la semaine dernière. Image: Keystone

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La plainte a certes été retirée, a souligné Gloria Allred, soulignant toutefois qu'elle et son client avaient l'intention de «porter plainte devant un autre tribunal».

«Nous allons nous entretenir avec notre client pour décider de la marche à suivre». Le masseur, dont l'identité n'a pas été révélée, avait porté plainte contre John Travolta la semaine dernière.

Un premier masseur avait porté plainte quelques jours plus tôt. Il réclamait à l'acteur 2 millions de dollars pour une agression sexuelle perpétrée selon lui dans un hôtel de Beverly Hills. Mais le thérapeute avait finalement retiré sa plainte mardi.

Jeudi, Martin Singer, l'avocat de John Travolta, a assuré ne pas avoir acheté le silence des masseurs. «Nous n'avons pas déboursé un seul centime et nous n'avons aucune intention de le faire», a déclaré Me Singer au site TMZ.com, spécialisé dans l'actualité des stars. Selon lui, les allégations des masseurs sont «fausses et ridicules». (afp/nxp)

(Créé: 17.05.2012, 21h53)
Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.