Vendredi 9 décembre 2016 | Dernière mise à jour 21:49

Affirmation Pour Depardieu, la Russie est une «démocratie comme il l'entend»

L'acteur français Gérard Depardieu a expliqué samedi qu'il avait choisi «une liberté et une démocratie comme il l'entend» étant devenu en janvier citoyen russe en faisant une nouvelle fois éloge du président Vladimir Poutine.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Je suis très fier d'être ici. J'ai sauté sur l'occasion pour accepter ce passeport. On ne peut pas changer de nationalité (française) mais on peut choisir un Etat, une vie, une liberté et une démocratie comme je l'entends», a déclaré l'acteur au cours d'une conférence de presse en marge du festival de film de Moscou en présentant le film de clôture Raspoutine dont il a joué le protagoniste.

«Quand je leur parlais de démocratie en Russie, tous les autres pays ont ri. Je les laisse rire. Ici il y a 5% de chômage alors qu'en France il y en a 12%», a poursuivi Gérard Depardieu.

L'acteur s'était vu octroyer la nationalité russe en janvier par le président russe Vladimir Poutine, après une polémique avec le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault qui avait qualifié de «minable» sa décision de quitter la France pour la Belgique pour des raisons fiscales.

Le comédien avait à cette occasion affiché son amour pour la Russie et qualifié ce pays de «grande démocratie». Interrogé sur ces rapports avec le président Vladimir Poutine et l'ex-président ukrainien Viktor Iouchtchenko, l'acteur a affirmé que c'est leurs qualités humaines qui l'attiraient.

Poutine est très fort

«Je n'aime pas spécialement les présidents, j'aime les hommes», a-t-il dit. «Poutine est très fort, c'est cet homme dont la Russie a besoin», a-t-il lancé. «Que Dieu bénisse son âme».

Gérard Depardieu a par ailleurs raconté que le film Raspoutine déjà diffusé en France et dont la version raccourcie clôture samedi soir le festival international du film de Moscou avait été tournée avec la bénédiction de l'homme fort de Russie.

«J'ai demandé au président Poutine de lire le scénario pour savoir si on ne trahissait pas l'histoire. Il a approuvé», a dit l'acteur. «Il nous a ouvert les portes du palais de Tsarskoïé Selo, de l'hôtel Ioussoupov, de toutes les belles choses de Saint-Pétersbourg. On a tourné ce film en 26 jours», a-t-il souligné. (afp/nxp)

(Créé: 29.06.2013, 14h04)

Sondage

La fin de la franchise à 300 francs peut-elle responsabiliser les assurés aux coûts de la santé?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.