Mercredi 26 juillet 2017 | Dernière mise à jour 05:59

Récit Une semaine de concerts pour la bonne cause

Bastian Baker a chanté à Madagascar afin de récolter des fonds pour plusieurs associations.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sept concerts caritatifs en sept jours sous le soleil de Madagascar: Bastian Baker vient de rentrer d’un périple qui le marquera longtemps. Il est parti sur l’île afin de récolter des fonds pour diverses associations locales et une suisse, Présence-Madagascar, qui soutient des enfants sur place (lire ci-contre). Le Vaudois a eu l’honneur, nous raconte-t-il, de chanter devant des «foules en délire» dans ce pays du tiers-monde, où beaucoup ont découvert sa musique grâce à l’importante couverture que lui ont réservée les radios et télévisions locales.

«Evidemment, je n’étais pas connu de la majorité des 23 millions de Malgaches! rigole le Lausannois. Mais certains me connaissaient déjà grâce à Internet ou à «Taratata», etc. Durant les concerts, il y avait d’ailleurs de superfans qui savaient toutes les paroles de mes chansons! En quittant le pays, j’ai appris que mon album «Tomorrow May Not Be Better» avait atteint la troisième place de leurs charts et que «Too Old To Die Young» était 13e!»

Mais là n’était évidemment pas le but de son voyage, rappelle Baker qui s’est rendu sur l’île à ses frais. «Tout est parti d’une discussion entre potes l’été dernier au Montreux Jazz Festival. Avec mon manager, Raphaël Nanchen, et notre ami Bertrand Gallay, dont le père, Michel Gallay, de Présence-Madagascar a ouvert des écoles dans le pays, où l’accès à l’éducation est difficile, on avait envie de faire quelque chose d’excitant et d’utile à la fois. Madagascar est le cinquième pays le plus pauvre du monde.»

De là est née l’idée de ces concerts offerts aux fans et pour lesquels les invités privilégiés ont payé leur billet permettant de lever des fonds. «Nous n’avons pas encore les chiffres totaux. Je sais juste que lors d’un concert sur l’île Sainte-Marie, nous avons pu donner, en monnaie locale, un chèque de 3,674 millions (ndlr: environ 1300 francs) à Cetamada, qui s’occupe de la préservation des mammifères marins et à une autre association pour le développement durable. Par notre démarche répercutée dans les médias, nous voulions aussi donner un coup de projecteur à certaines structures.» Comme l’Ecole Le Lumignon à Tamatave, où plus de 1000 enfants surexcités, issus de quartiers défavorisés, l’ont accueilli en chantant et en dansant.

«Fais de l’humanitaire!»

Sur place, Baker était, outre son manager et Bertrand Gallay, accompagné de son producteur, l’homme d’affaires Patrick Delarive, et d’Alexandre Demont de «D Academy», venus pour offrir une série de conférences sur l’entrepreneuriat à de jeunes étudiants.

Ce qui motive le jeune chanteur de 24 ans à multiplier les projets caritatifs? «Ça marche bien pour moi. Si on reçoit, il est normal de donner en retour. On s’investit plusieurs fois par an sur des projets qu’on trouve justes. C’est aussi très enrichissant car ce sont toujours des expériences humaines incroyables. Je me rappelle que quand, plus jeune, je ne savais pas quoi faire de ma vie, ma mère m’avait demandé ce que j’aimais. J’avais répondu que j’aimais aider les gens. Elle m’avait alors dit: «Fais de l’humanitaire!»

Aux Etats-Unis puis en Chine

Même s’il n’a pas eu le temps de faire du tourisme, Bastian Baker rentre donc avec de belles images plein la tête. L’accueil, notamment à leur arrivée à l’aéroport, l’a énormément touché: «Nous avons vécu des scènes hors norme. Des gens hallucinaient de nous voir. Il faut dire que Madagascar n’est pas une destination prisée des artistes internationaux. J’aime jouer là où tous ne vont pas. Les gens sont moins blasés et viennent avec une jolie part de curiosité. On s’est vraiment plu là-bas. Et on s’est surtout sentis utiles.» Bastian Baker refera bientôt ses valises: après son concert le 16 avril à Neuchâtel pour la Journée du lait, le chanteur s’envolera pour un mois aux Etats-Unis et au Canada. Ensuite cap sur la Malaisie, avant une tournée en Chine en mai. (Le Matin)

Créé: 13.04.2016, 07h39


Sondage

Météo estivale: le temps influence-t-il votre humeur?




Sondage

Prenez-vous vos vacances d'été de préférence en juillet ou en août?





Sondage

Etes-vous prêt à faire des cadeaux à une régie pour obtenir un appartement?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.