Mercredi 24 août 2016 | Dernière mise à jour 12:01

Carnet noir Donna Summer tuée par le terrorisme?

Selon la chanteuse disparue, son cancer du poumon avait été déclenché par les poussières toxiques émanant du World Trade Center le 11 septembre 2001.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est sur le site anglophone «TheSun» qu’est exposée cette théorie. Effectivement, Donna Summer était à New York le jour où Al-Qaïda a détruit les tours jumelles du World Trade Center. Cloîtrée dans son appartement à proximité du lieu de l’attentat, elle aurait donc respiré des heures durant le nuage de poussière contenant de l'amiante, du plomb et du mercure.

La chanteuse s’était exprimée en 2008 sur cet attentat et sur le fait qu’elle était persuadée que ce qu’elle avait respiré avait déclenché son cancer du poumon. «J'ai été vraiment paniquée par cette expérience horrible. Je ne pouvais pas sortir de chez moi. J’ai dû garder les stores fermés et rester dans ma chambre. Ensuite, je suis allée à l'église et la lumière est revenue dans mon âme pour remplacer la lourdeur».

Pour rappel, le 11 septembre 2001, 3000 personnes sont mortes des suites directes de l’attentat, mais l’héritage toxique des poussières n’est toujours pas évaluable, même 10 ans après.

Les taux de cancer chez les policiers qui sont intervenus ce jour-là, ont triplé, et, selon une étude, plus de 60 000 personnes ont été gravement exposés aux poussières et fumées ce jour-là. A ce jour, près de 1 000 personnes exposées sont mortes, dont 350 d’entre elles d'un cancer. (Le Matin)

(Créé: 18.05.2012, 13h35)
Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons