ACCUEIL 23.7.2014 Mis à jour à 00h00

«DSK va assez mal, il est très triste»

People

La nouvelle de la séparation de Dominique Strauss-Kahn et Anne Sinclair, toujours pas confirmée ni démentie, suscite déjà de nombreux commentaires.

Par Marion Clément. Mis à jour le 29.06.2012

1/43 Le 6 mai 2012, DSK était allé, seul, voter à Sarcelles, pour le second tour de la présidentielle
Image: AFP

   

Liens

Les Strauss-Kahn attaquent Closer

Le couple attaque le magazine qui a affirmé qu'ils s'étaient séparés, «pour atteinte à la vie privée».

Dominique Strauss-Kahn et Anne Sinclair ont annoncé vendredi qu’ils avaient «décidé de poursuivre» en justice «pour atteinte à la vie privée» le magazine Closer qui affirme qu’ils se sont séparés.

«Ayant pris connaissance de la Une et du contenu du magazine people Closer, Dominique Strauss-Kahn et Anne Sinclair ont décidé de poursuivre cette publication pour atteinte à la vie privée. Une assignation sera donc prochainement délivrée devant le tribunal de grande instance de Paris», annoncent-ils via un communiqué de leurs avocats, Mes Frédérique Baulieu, Richard Malka et Henri Leclerc. (AFP)

Partager & Commenter

Selon l’agence de presse Reuters et le magazine français Closer, Anne Sinclair et Dominique Strauss-Kahn ne vivent plus ensemble depuis un mois environ. La journaliste aurait demandé à son époux de quitter le domicile conjugal, place des Vosges à Paris, ce que DSK aurait fait. Selon un proche de l’ancien directeur général du FMI, celui-ci se serait réfugié chez un ami, dans le XVIe arrondissement. «Il va assez mal. Et il est très triste», confiait il y a quelque temps à l’agence de presse, un proche de l’ancien ministre socialiste. «La plupart du temps, il se retrouve seul, cependant que son épouse est loin, accaparée par son nouveau job. Tout le monde le fuit».

Reprise sur les sites d’information en ligne du monde entier, la nouvelle s’est naturellement retrouvée en une du Huffington Post, version anglaise, tandis qu’on ne lisait rien sur le sujet dans la version française du site, dirigée depuis peu par la journaliste Anne Sinclair. Installée avec ses collaborateurs au 80, boulevard Auguste-Blanqui, elle y côtoie, chaque jour, les journalistes du Monde, dont les bureaux sont sis deux étages plus haut. Parmi ceux-ci, Raphaëlle Bacqué et Ariane Chemin, qui viennent de sortir, aux Editions Albin Michel, le livre «Les Strauss-Kahn», tiré à 140'000 exemplaires. Déjà un best-seller en France, et en Suisse romande aussi, puisqu’il se situe en deuxième position dans le top-ten des meilleures ventes chez Payot. A la question de savoir si, en tant que spécialiste du couple, elle peut confirmer la nouvelle de la séparation, Raphaëlle Bacqué se dit «désolée»: «Je ne ferai aucun commentaire à ce propos. Ça leur appartient».

Buzz sur les réseaux sociaux

Et, si silence radio il y a du côté des premiers intéressés, les commentaires font le buzz sur la plupart des sites, à commencer par celui du magazine Closer, qui a révélé la séparation aux Français dès hier soir. On y lit quelques posts marrants, jugez plutôt: «Si Madame Anne Sinclair a besoin de relations amicales et sincères, elle peut compter sur moi qui suis franc, loyal, fidèle dans la vie»; «Anne Sinclair et DSK séparés? Elle doit certainement avec des soupçons sur la fidélité de son mari… #Elleauramisletemps»; «DSK est célibataire. Un couvre-feu est instauré pour les femmes françaises de 19?h à 8?h du matin»; «Séparation d’Anne Sinclair et DSK, ce dernier obligé de se taper une chambre de bonne!»; «Une annonce faite le 28/06, comme le n° d’une certaine chambre d’hôtel au Sofitel». (Le Matin)

Créé: 29.06.2012, 16h59

Portail annuaire/services

Commerce