Mercredi 28 septembre 2016 | Dernière mise à jour 15:24

Hot Avec Duran Duran, c'était sexe à volonté!

En tournée, leur manager craignait qu’un membre du groupe ait des relations sexuelles avec une mineure et qu’un scandale éclate.

Les révélations à paraître de John Taylor en disent long sur les mœurs du groupe britannique.

Les révélations à paraître de John Taylor en disent long sur les mœurs du groupe britannique. Image: Corbis

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Au sommet de leur popularité, les Duran Duran rendaient les filles hystériques et n’avaient que l’embarras du choix pour draguer après leurs concerts: c’est ce que révèle John Taylor, bassiste et cofondateur du groupe, dans son autobiographie à paraître. A tel point que leur manager prenait soin d’inscrire sur leur feuille de route l’âge de la majorité sexuelle de chaque Etat visité.

Il craignait que l’un d’eux n’ait des relations avec une mineure et qu’un scandale ne vienne détruire le groupe. «J’ai mis des mois à comprendre que les chiffres 18, 20 et 21 inscrits en face de chaque date de concert se référaient à l’âge de la majorité sexuelle», s’amuse John Taylor, qui raconte également ses abus de cocaïne. «Tout le monde voulait faire la fête avec moi, mais, derrière mon arrogance et ma popularité, il y avait en réalité beaucoup de peur et de solitude.» (Le Matin)

(Créé: 17.07.2012, 09h32)
Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.