Lundi 26 juin 2017 | Dernière mise à jour 17:16

Polémique L'EP posthume de Prince ne sortira pas

Les héritiers du défunt chanteur se sont opposés à la sortir de son opus «Deliverance», rapporte «TMZ.com».

Galerie photo

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Deliverance», un EP regroupant des titres enregistrés entre 2006 et 2008 par Prince, devait sortir ce vendredi le 21 avril. Cette sortie est plus que compromise, puisque les héritiers de Prince ont décidé d’attaquer son ingénieur du son, George Ian Boxill – qui s’est occupé des arrangements des titres, de la production et du mixage.

Selon TMZ.com, ils ont obtenu une ordonnance restrictive empêchant la sortie de «Deliverance». Les documents que le site Internet s’est procurés expliquent que George Ian Boxill n’a pas le droit de commercialiser la musique de Prince, d’autant plus qu’il a signé une close de confidentialité avec l’artiste en 2006.

Il doit donc retourner toutes les chansons, qui auraient une valeur de 75'000 dollars (environ 75'000 francs). Une audience aura lieu avant que la close de confidentialité ne prenne fin, le 3 mai. En revanche, l'EP a déjà été précommandé par des millions de fans, avant d’être retiré des sites de streaming. (Le Matin)

Créé: 20.04.2017, 12h31


Sondage

Voulez-vous que la saga "Harry Potter" ait de nouveaux épisodes?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.