ACCUEIL 16.9.2014 Mis à jour à 01h10

Ces Français qui ont choisi l'exil en Belgique ou en Suisse

Riches et célèbres

Ils sont Français et patrons de grandes entreprises, artistes ou sportifs et ils se sont établis en Belgique ou en Suisse. Mais pas seulement à cause du fisc.

Par Jean-Claude Meier. Mis à jour le 10.09.2012 11 Commentaires

1/15 Daniel Auteuil, installé en Belgique.
Image: AFP

   

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Mis en lumière par la polémique engendrée par l’annonce de l’homme d’affaires français Bernard Arnault, patron du groupe LVMH, de demander la nationalité belge, le phénomène d’exil fiscal de célébrités de l’Hexagone n’est pas nouveau, même s’il peut s’amplifier par la décision de la gauche au pouvoir de taxer davantage les riches.

Les avantages fiscaux qui découlent d’un lieu de résidence dans ces deux pays limitrophes et francophones ne sont, aux dires des intéressées, qu’un critère parmi d’autres de leur «exil». Ils citent plus volontiers le fait de pouvoir jouir d’un relatif anonymat et de pouvoir s’établir dans un endroit bien accessible et proche d’un aéroport facilitant leurs nombreux déplacements.

L'annonce par le milliardaire Bernard Arnault de son intention de demander la nationalité belge au moment où le gouvernement français envisage de taxer à 75 % les plus hauts revenus remet en lumière le caractère fiscalement attractif de la Belgique, surnommé «le paradis des rentiers».

L'homme le plus riche de France et d'Europe n'est pas le premier à se laisser séduire par le «Plat-Pays». Avant lui, de nombreux hommes d’affaires ou acteurs ont traversé la frontière. Le Point estime à quelques milliers le nombre d'exilés fiscaux français établis en Belgique, généralement domiciliés dans les quartiers chics de Bruxelles.

Pour bénéficier du régime fiscal belge, il n’est pas nécessaire d’être naturalisé. Le passeport belge ne constitue qu’un critère tout à fait secondaire pour déterminer si l'on est taxable en Belgique. Si l’impôt sur le revenu belge est plus élevé qu’en France, l’impôt sur la fortune n'existe pas et la fiscalité sur les successions est allégée, privilégiant donc plus les gros patrimoines que les gros revenus, ce qui explique que les sportifs français sont fiscalement davantage attirés par la Suisse.

«Ce qui est important, c'est la résidence, c'est-à-dire l'endroit à partir duquel on gère sa fortune, là où l'on a ses pantoufles et son compte en banque», explique un avocat fiscaliste d'un cabinet spécialisé à Bruxelles.

Ils sont Français et patrons de grandes entreprises, artistes ou sportifs et ils ont pris la décision de s’établir en Belgique ou en Suisse. Passage en revue non exhaustif des effectifs.

Ils ont choisi la Belgique

Parmi les Français célèbres qui ont choisi de s’installer en Belgique avant l’arrivée de la gauche au pouvoir, on peut citer les acteurs Daniel Auteuil (qui tient à préciser qu’il est toujours résident fiscal français), et José Garcia. L’écrivain, auteur de pièces de théâtre et metteur en scène à succès Eric-Emmanuel Schmidt. Se sont également installés en Belgique, des membres de la famille Meunier, propriétaire de Carrefour, de la famille Mulliez, propriétaire d’Auchan, ainsi que Bernard Darty, fondateur du distributeur éponyme.

Ils ont préféré s’installer en Suisse

De grandes figures du capitalisme français et de nombreux sportifs ont en revanche choisi la Suisse comme lieu de résidence. Parmi les capitaines d’industrie, les fondateurs de grands groupes ou leurs héritiers, on peut citer la famille Peugeot, Antoine Zacharias, ex-patron de Vinci (autoroutes françaises) , Nicolas Puesch, actionnaire principal d’Hermès, Paul Dubrule, président du conseil de surveillance du groupe Accor, Eric Guerlain, vice-président du conseil d’administration de Christian Dior, Jean-Louis David, Daniel Hechter, Philippe Hersant, ainsi que les héritiers Louis-Dreyfus et la famille Taittinger.

Pour ce qui est des acteurs ou chanteurs, on peut mentionner Charles Aznavour et Marie Laforêt (établis tous deux depuis fort longtemps en Suisse) Alain Delon (double national, ayant obtenu un passeport suisse), et bien sûr Johnny Hallyday.

Au nombre des sportifs, les plus connus ont pour noms Sébastien Loeb, Jo-Wilfried Tsonga, Gael Monfils, Richard Gasquet, Gilles Simon ainsi que les anciens champions Jean-Claude Killy, Amélie Mauresmo, Alain Prost, Guy Forget ou Arnaud Boetsch. (Newsnet)

Créé: 10.09.2012, 12h40

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

11 Commentaires

John Mac John

10.09.2012, 13:46 Heures
Signaler un abus 6 Recommandation 0

Le plus marrant c'est que la France arrive à nationaliser n'importe qui sur son territoire mais ne laisse pas les siens partir ailleurs... De l'hypocrisie pure et simple.Quand on voit que la convention sur la fiscalité c'est pour faire plaisir aux idéaux des "Manuel Fernandes" jaloux et envieux, ca donne une raison de plus pour se défendre. Il ne faut surtout pas à voir plus qu'eux au risque de.. Répondre


Manuel Fernandes

10.09.2012, 13:12 Heures
Signaler un abus

Scandaleux.....!!mais ça ne va pas durer.Après le secret bancaire la phase 2: convention sur la fiscalité....J'AIME!!! Répondre



Portail annuaire/services

Commerce
Super héros, Louis Vuitton, fleuri, à poids... Les meilleurs du web!