Vendredi 26 août 2016 | Dernière mise à jour 15:54

France Nicolas Bedos condamné pour injures

L'humoriste Nicolas Bedos avait doté les policiers du «QI d’un poulpe mort» sur un plateau de Canal +.

Nicolas Bedos a déjà passé deux nuit en cellule de dégrisement.

Nicolas Bedos a déjà passé deux nuit en cellule de dégrisement. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’humoriste Nicolas Bedos a été condamné vendredi à 2000 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Paris pour des "injures publiques" envers les policiers présentés, lors d’une émission sur Canal +, comme dotés du "QI d’un poulpe mort".

En janvier 2011, Nicolas Bedos avait raconté dans l’émission "Tout le monde il est beau" avoir passé deux nuits en cellule de dégrisement avec des "flics odieux".

Des policiers qui, selon l’humoriste de 33 ans, ont le "QI d’un poulpe mort pour la plupart". Il avait comparé les policiers travaillant de nuit à des "abrutis, voyous en uniforme, racailles tombés du bon côté".

Les deux principaux syndicats de police avaient aussitôt exprimé leur "indignation" dénonçant, à l’image d’Unité police SGP-FO, "la banalisation de l’insulte contre les policiers", tandis qu’Alliance avait déploré "que cette forme de racisme anti-flic serve d’exutoire à des individus jouissant d’une tribune publique". Le ministère de l’Intérieur avait porté plainte.

(afp/nxp)

(Créé: 06.07.2012, 16h44)
Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.