Vendredi 30 septembre 2016 | Dernière mise à jour 11:47

Discussion

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

4 Commentaires

Je ne comprends pas que Nicolas Bedos est encore invité sur des plateaux TV. La plupart du temps, si ce n'est chaque fois, il ne manque pas d'insulter et d'être très grossier envers qui que ce soit.


Grossier? il faut être bien suisse pour le penser. Partout dans le monde il y a des policiers qui ne sont pas à leur place (violence gratuite, etc..). J'y vois plutôt une insulte aux poulpes.

5 Recommandation 0 Signaler un abus

Il n'a fait que constater ce que tout le monde sait, comme dans tous les métiers il y a des gens incompétents et le fait de porter un uniforme ne fait pas exception, il y a donc autant de chance de tomber sur un mauvais flic que sur un mauvais serveur, un mauvais prof etc... Il faut cesser de sacraliser mais souligner les bons qui ne sont pas de service de nuit et se retrouvent dans des bureaux...


Comme vous le dites si bien, Jean Bolomey, dans tous les métiers il y a des gens incompétents, surtout chez ceux qui se targuent d'êtres "humoristes"

11 Recommandation 0 Signaler un abus


Retour à l'article
Publicité