Mardi 27 juin 2017 | Dernière mise à jour 01:42

Accusations Prince: son médecin se défend

Le médecin de la star a démenti avoir signé de fausses prescriptions.

Galerie photo

La liai­son de Prince avec une ex-candidate de «The Voice»

La liai­son de Prince avec une ex-candidate de «The Voice» Le chanteur aurait fréquenté intimement Judith Hill, ex-candi­date de l'émis­sion améri­caine, depuis 2014 jusqu'à son décès.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un avocat du médecin de Prince a démenti les allégations selon lesquelles son client aurait prescrit des antalgiques puissants au chanteur en dissimulant son identité. Ce dernier est décédé il y a près d’un an d’une overdose de Fentanyl, un médicament qu’il prenait pour traiter un problème de hanche de longue date.

Après son décès, une perquisition policière à son domicile a permis de mettre la main sur un stock de médicaments important, comme des documents dévoilés au tribunal l’ont révélé lundi. «Pendant la perquisition au domicile de Prince, la police a découvert un certain nombre de pilules dans différentes boîtes dans sa chambre, et certaines se trouvaient dans une mallette au nom de ”Peter Bravestrong”», peut-on lire sur les documents, comme le rapporte People.com, qui précise que le nom serait, selon les enquêteurs, un pseudonyme de Prince. A l’intérieur de la mallette se trouvaient plusieurs prescriptions au nom de Kirk Johnson, le garde du corps du chanteur.

D’après les documents alors mis sous scellé, Michael Schulenberg, le médecin de l’artiste, aurait expliqué aux enquêteurs qu’il avait prescrit de l’oxycodone à son client une semaine avant sa mort, à la suite d’un problème de santé mais qu’il l’avait faite au nom de Kirk Johnson pour protéger l’identité de Prince. Aujourd’hui, l’avocat du médecin dément fermement ces affirmations, qui mettraient son client sur la sellette puisque de tels agissements son illégaux. «Contrairement à ce que rapportent les médias au vu des documents obtenus dans le cadre de l’enquête, le docteur Schulenberg n’a jamais prescrit d’opioïdes à Prince, pas plus qu’il n’en a prescrit à une autre personne pour qu’ils profitent à Prince», peut-on lire dans un communiqué publié par People.com.

En plus de son communiqué, Amy Conners, l’avocate du médecin a précisé que son client se tenait à disposition des enquêteurs et qu’il tenait à être « parfaitement transparent » concernant son accompagnement de Prince. De son côté, l’avocat de Kirk Johnson a aussi tenu à innocenter son client. «Après avoir étudié les documents dévoilés par le tribunal aujourd’hui, il nous semble clair que Kirk Johnson ne s’est pas procuré les médicaments qui ont causé la mort de Prince», a déclaré Clayton Tyler dans un communiqué. (Le Matin)

Créé: 19.04.2017, 12h40


Sondage

Voulez-vous que la saga "Harry Potter" ait de nouveaux épisodes?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne