Dimanche 25 septembre 2016 | Dernière mise à jour 20:09

«Secret Story» Le véritable secret de Nadège

La jeune Genevoise aux «ouiii» sonores voit resurgir son passé d’escort girl.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

 Elle est l’unique candidate de «Secret Story 6» dont le vrai secret n’a pas été révélé durant le jeu: Nadège Jones, 26 ans, gagnante le 7 septembre de la télé-réalité de TF1 avec un score inédit de 73% des votes, reste un mystère. De son passé, qu’elle décrit comme difficile, elle ne dit rien. Lorsqu’elle s’était inscrite à «Secret Story» en début d’année, la Genevoise avait proposé plusieurs secrets pour attirer l’attention de la production, dont un faux: «Je suis une dominatrice.» Mais son véritable secret, elle l’a tu. Contrairement à ce qu’elle a affirmé, nous sommes en mesure de révéler qu’elle gagnait principalement sa vie en travaillant comme escort girl.

Elle aurait porté le voile

L’histoire de Nadège, née Nadège Lacroix le 30 juin 1986, est, selon plusieurs témoignages concordants, celui d’une adolescente confrontée trop tôt à la dureté de la vie. L’histoire d’une fillette de 8 ans livrée à elle-même lorsque son univers s’écroule suite au divorce de ses parents. De la maison cossue de son père, elle passe à un appartement de la banlieue genevoise avec sa mère. A 14 ans, elle rentre de moins en moins chez elle. En cause: son beau-père, avec qui elle ne s’entend pas. A 16 ans, la jeune femme claque la porte. C’est alors qu’elle rencontre celui qui va partager sa vie durant six ans. Son quotidien est fait de coups et de brimades, racontent des proches. Par amour pour cet homme, qu’on nous décrit comme un petit délinquant, Nadège aurait porté le voile et se serait conformée aux préceptes de l’islam. Et c’est pour bien marquer leur rupture qu’elle décide fin 2009 de poser nue pour Blick, soutenue par sa maman, avec qui elle avait renoué des liens après des années de silence radio. Nadège elle-même parlait de renaissance dans une interview accordée à l’époque au «Matin», pour qui elle avait également accepté de poser en tenue légère: «Il y a peu, j’ai mis un terme à une relation sentimentale de six ans. Depuis, je revis. Je redécouvre que j’ai un corps et que je peux en être fière.» Cette rupture l’aurait conduite à vivre dans la rue, sans nulle part où aller. Elle loge chez des connaissances et navigue dans le milieu de la nuit genevoise jet-set, où l’on consomme alcool et cocaïne.

Elle devient Samantha Jones

C’est à cette époque-là que Nadège entame une carrière d’escort, selon des sources concordantes. Et que Nadège Lacroix, devenue Jones pour ne pas embarrasser son père, prend le nom de… Samantha Jones, en référence à la croqueuse d’hommes de «Sex and the City». Au début, nous dit-on, la jeune femme trouve ses clients seule. Mais, financièrement, cela ne suffit plus: Samantha Jones s’inscrit alors dans une agence d’escorts. Sur ses clichés de présentation, ambiance cow-boy, elle ne cache rien. Pour y figurer, elle doit s’annoncer à la brigade des mœurs, explique son entourage. Samantha a aussi été, selon nos informations, travailleuse du sexe indépendante, domiciliée professionnellement dans un salon de massage genevois. Avant de s’inscrire chez Endemol, elle efface toute trace de son passé sur Internet. Tout juste retrouve-t-on un commentaire vantant les talents de Samantha au détour d’une page. Et Nadège? Ses amis la décrivent comme une personne «drôle, facile à vivre, qui a toujours la pêche» et qui peut vite sombrer dans un état de tristesse: «Il ne faut pas croire que ses expériences ne la perturbaient pas. Au contraire.»

Tarifs élevés

Mais plus question pour elle de laisser tomber ses activités d’escort à des tarifs avoisinants, nous dit-on, 1500 francs les trois heures. Plus question de retrouver la galère. En coulisses, Nadège Jones mène la grande vie au bras d’un homme d’affaires français nettement plus âgé qu’elle. Il aurait entretenu la jeune femme. Devant ses amis, Nadège travaille tour à tour comme réceptionniste d’un spa, comme serveuse dans un restaurant de Carouge, comme responsable d’une boutique de prêt-à-porter, comme portière dans une boîte de nuit ou encore en tant que secrétaire dans l’administration. «On voyait bien que son train de vie ne correspondait pas aux jobs qu’elle enchaînait et qu’elle ne gardait jamais longtemps d’ailleurs», nous confie un ami. Depuis «Secret Story», Nadège Jones est aux abonnés absents pour nombre de ses connaissances. Comme si ce pan de sa vie, elle voulait l’oublier à jamais. Malgré nos appels répétés, ni elle ni son attachée de presse n’ont souhaité nous répondre. Aujourd’hui, la jeune femme qui rêvait d’être une star et a suivi le Cours Florent à Paris durant quatre mois a gagné son pari: en remportant le jeu de TF1, elle a conquis un public gigantesque qui devrait lui rester fidèle envers et contre tout. (Le Matin)

(Créé: 29.09.2012, 14h25)

Sondage

Pensez-vous qu'Hillary Clinton soit encore en mesure de battre Donald Trump?



Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.