ACCUEIL 25.10.2014 Mis à jour à 01h59

Les décès dus au virus H1N1 15 fois plus élevés qu’annoncés

Grippe

La pandémie grippale de 2009 pourrait avoir fait 15 fois plus de morts que les chiffres avancés jusqu’à présent et basés exclusivement sur des examens de laboratoires.

Mis à jour le 26.06.2012 4 Commentaires
La pandémie de 2009 a touché en priorité les moins de 65 ans qui ont représenté 80% des décès.

La pandémie de 2009 a touché en priorité les moins de 65 ans qui ont représenté 80% des décès.
Image: Reuters

Articles en relation

Partager & Commenter

Alors que l’OMS faisait jusqu’à présent état de 18’500 décès dus au virus H1N1 - confirmés avec des tests en laboratoire - entre avril 2009 et août 2010, une nouvelle étude modélisée avance une fourchette comprise entre 151’700 et 575’400 morts pour les victimes de la grippe H1N1 contractée lors de la 1ère année qui a suivi la circulation du virus dans les différents pays. C’est ce qu’estime une étude publiée mardi par la revue médicale spécialisée «The Lancet Infectious Diseases».

«Il s’agit d’une des premières études à fournir des estimations globales du nombre des décès provoqués par la grippe H1N1. Et contrairement à d’autres estimations, elle inclut des estimations pour les pays d’Asie du sud-est et d’Afrique où les données sur la mortalité associée aux grippes sont limitées» note Fatimah Dawood, du Centre de contrôle et de prévention des maladies d’Atlanta (CDC), qui co-signe l’étude avec plusieurs autres chercheurs.

Sud-Est asiatique et Afrique

Contrairement aux grippes saisonnières qui touchent principalement les personnes âgées, la pandémie de 2009 a touché en priorité les moins de 65 ans qui ont représenté 80% des décès. Le Sud-Est asiatique et l’Afrique arrivent en tête des zones les touchées avec 51% de tous les décès attribués au H1N1, alors qu’elles ne représentent que 38% de la population mondiale.

L’étude se base sur un modèle complexe, utilisant des informations fournies par 12 pays à bas, moyens et hauts revenus et 3 classes d’âge (0-17 ans, 18-64 ans et plus de 64 ans).

«Les résultats montrent qu’il est nécessaire d’améliorer la réponse globale face à de futures pandémies et de développer la production et la fourniture de vaccins anti-grippaux en Afrique et en Asie du sud-est», notent ses auteurs.

La grippe saisonnière fait en moyenne entre 250’000 et 500’000 morts par an, selon des estimations de l’OMS.

Créé: 26.06.2012, 06h52

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

4 Commentaires

Parvaneh Farhadi

26.06.2012, 08:15 Heures
Signaler un abus 5 Recommandation 0

«elle inclut des estimations pour les pays d’Asie du sud-est et d’Afrique où les données sur la mortalité associée aux grippes sont limitées» - Oui, c'est ça. Si le chiffres ne conviennent pas, on adapte les "estimations" jusqu'à on obtient un résultat qui convient. On appelle ça statistique. Mais ça reste un estimation pas un fait. Donc il n'y peut être pas eu un chiffre 15 fois plus élevés... Répondre


Max Ninder

27.06.2012, 09:30 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 0

Enfin: La vérité est en train de sortir: Il était évident que ceux qui s'étaient battus contre le virus allaient de toute manière être critiqués: Soit ils perdaient la bataille, et on aurait eu des dizaines de millions de morts. Soit les habitants de la planète évitaient le pires, grâce à l'hygiène et la vaccination, et on raconterait qu'il ne s'agissait que d'une gripette. Répondre