Dimanche 26 mars 2017 | Dernière mise à jour 22:22

Santé Moins de pression artérielle dans les pays développés

Si le nombre de victimes d'hypertension a doublé en 40 ans, la moitié d'entre elles est en Asie.

Illustration: un homme prend sa tension. L'hypertension a explosé depuis 40 ans.

Illustration: un homme prend sa tension. L'hypertension a explosé depuis 40 ans. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le nombre de personnes avec une pression artérielle élevée a diminué dans les pays développés, indique une vaste étude internationale à laquelle des chercheurs lausannois et genevois ont participé. Mais l'hypertension a augmenté en Asie du Sud et en Afrique sub-saharienne.

L'étude coordonnée par l'Imperial College de Londres s'est basée sur près de 1500 études conduites de par le monde. Au total, elle a porté sur plus de 19 millions d'adultes, dans plus de 200 pays. De quoi documenter l'évolution de la pression artérielle de 1975 à 2015.

Les résultats, publiés dans la revue Lancet, montrent qu'en 2015 plus d'un milliard d'adultes présentaient une pression artérielle élevée. Soit presque un homme sur quatre et une femme sur cinq, indique le CHUV dans un communiqué.

Nouvelles populations

Mais l'hypertension n'affecte plus les mêmes populations: il y a 40 ans, l'Amérique du Nord et l'Europe étaient les zones les plus touchées. Aujourd'hui ce sont les pays en voie de développement, en particulier l'Afrique subsaharienne et l'Asie du Sud. Les valeurs mesurées sont restées constantes à un niveau élevé en Europe du Centre et de l'Est.

La pression artérielle s'exprime par deux mesures: la pression maximale (systolique) lorsque le coeur se contracte, la pression minimale (diastolique) lorsque le coeur est complètement relâché. En deçà des valeurs de référence limites 140 mmHg/ 90 mmHg, on parle d'hypertension artérielle. Lorsqu'elle n'est pas traitée, elle peut entraîner des lésions du coeur, du cerveau et des reins, rappelle le CHUV.

Baisse en Suisse

En Suisse, la pression artérielle moyenne a diminué aussi bien chez les hommes que chez les femmes. La pression moyenne pour les hommes a passé de 131 à 127 mmHg entre 1980 et 2010. Elle a baissé de 125 à 117 mmHg pour les femmes.

Surprise: cette diminution s'observe malgré l'augmentation de la corpulence des individus et ne peut s'expliquer uniquement par une meilleure prise en charge. Des changements bénéfiques dans l'alimentation et le style de vie seraient les causes les plus probables de cette diminution, suggère le communiqué.

Des équipes lausannoises et genevoises ont participé à l'étude. Celle de l'étude populationnelle CoLaus du CHUV, incluant plus de 6000 Lausannois, et celle de l'Unité d'épidémiologie populationnelle des HUG à Genève. (afp/nxp)

Créé: 16.11.2016, 00h27

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.