ACCUEIL 3.9.2014 Mis à jour à 02h40

L'Allemagne libère l'écoterroriste Paul Watson

Justice

Réputé pour éperonner les baleiniers, l'écologiste Paul Watson a été libéré sous caution vendredi par la justice allemande.

Mis à jour le 18.05.2012 17 Commentaires
De nombreuses personnes étaient venu soutenir Paul Watson à Francfort.

De nombreuses personnes étaient venu soutenir Paul Watson à Francfort.
Image: Keystone

Partager & Commenter

La justice allemande a décidé vendredi de libérer sous caution Paul Watson, le fondateur de l’organisation écologiste Sea Shepherd, en attendant l’examen d’une demande d’extradition vers le Costa Rica.

Le Canadien a été arrêté dimanche à l’aéroport de Francfort en vertu d’une demande d’extradition du Costa Rica, qui l’accuse d’avoir mis en danger un équipage costaricien lors d’une opération contre la chasse aux requins en 2002.

Réputé pour ses coups de force contre les chalutiers, M. Watson est le fondateur de l’organisation non gouvernementale Sea Shepherd («Berger de la mer»), qui se consacre à la protection des océans. Il l’a créée en 1977 après une rupture avec Greenpeace.

Le tribunal de Francfort a indiqué dans un communiqué que les faits signalés dans la requête du Costa Rica étaient réprimés par le droit allemand et n’étaient pas prescrits. Plusieurs démarches doivent être effectuées par le ministère allemand de la Justice pour aboutir à une extradition du militant écologiste, a expliqué Ingo Nöhre, un porte-parole du ministère.

En attendant, le tribunal a ordonné la remise en liberté de Paul Watson contre paiement d’une caution de 250’000 euros. Il lui est cependant interdit de quitter le territoire allemand avant la décision éventuelle d’extradition, a souligné le tribunal.

Contesté pour ses méthodes dures, Paul Watson que les membres de l’ONG appellent affectueusement le «Capitaine» avait déclaré en 2010 n’avoir de comptes à rendre qu’aux baleines ou aux phoques.

Son organisation n’a pas hésité à éperonner en 1979 le baleinier Sierra, qui a coulé dans le port de Lisbonne, même si elle assure tout faire pour «ne mettre personne en danger». Le Japon, pays toujours adepte de la chasse à la baleine, avait qualifié par le passé ses méthodes de «terroristes». (ats/Newsnet)

Créé: 18.05.2012, 20h56

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

17 Commentaires

Guy Borgeat

18.05.2012, 21:36 Heures
Signaler un abus 33 Recommandation 0

Eco-terroriste ! Paul Watson est tout sauf un terroriste, il est un Zorro des temps modernes qui défend l'environnement contre les terroristes humains qui sans vergogne pillent et détruisent les océans dans un but pécuniare.Notre pesudo état de droit n'est rien d'autre qu'une pitoyable comédie à la botte des grands lobbyes financiers et du diktat des politiciens.Vive Paul Watson, vive l'anarchie Répondre


Charles Bronson

18.05.2012, 21:13 Heures
Signaler un abus 29 Recommandation 0

Ce mec est un héro est un sauveur des mers alors le traiter d'écotéroriste......franchement minable!!!! Répondre





Rubriques: Suisse · Monde · Sports · Faits divers · People · Loisirs · Société · Economie · Auto-Moto · High-Tech · Santé
Outils: Recherche · RSS · Mobile · Météo
Le Matin: Contacts · Publicité · Annonce · Services clients · Conditions générales · Cercle de lecteurs · Charte des commentaires · Impressum