Mardi 6 décembre 2016 | Dernière mise à jour 08:58

Rio+20 Pour communiquer à Rio, Berne mise sur le web

Les représentants suisses seront nombreux au Brésil pour la conférence de Rio+20 sur le développement durable. Mais la Berne officielle parie surtout sur le web pour communiquer. Par prudence et choix d’économies.

La site voulu par la Confédération pour Rio+20 sera fermé en fin d'année.

La site voulu par la Confédération pour Rio+20 sera fermé en fin d'année.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Je contribue au développement durable en renonçant à manger de la viande, en compensant mon empreinte écologique grâce à myclimate, et par de petits gestes au quotidien. Je fais attention au type d’appareils électroniques que j’achète et je les éteins lorsque je ne les utilise pas.»

Comme la mannequin alémanique Nadine Strittmatter, huit autres personnalités suisses s’expriment au fil des jours précédents le sommet de Rio+20 sur le site dédié, monté par la Confédération. Le sommet se déroulera du 20 au 22 juin 2012.

Parmi les élus, Bertrand Piccard. Mais aussi la skieuses Lara Gut, la présidente de la ville de Zurich, une entrepreneuse en recyclage, la patronne de Max Havelaar ou la Présidente de la Confédération.

Un hameçon

Coordinateur de la communication que développe Berne autour du sommet, Adrian Aeschlimann reconnait que ces vidéos ont surtout vocation à attirer les regards sur le site dédié.

Lancée en novembre dernier, en "phase conférence" depuis quelques jours, cette plateforme se veut à la fois didactique et informative. En dehors des dernières infos sur les négociations, elle abrite aussi un blogue de la société civile et une revue de presse évolutive.

Avec les points presse prévu durant Rio (du 20 au 22 juin), ce sera le principal vecteur de communication de la délégation suisse. Une délégation qui comprendra plus de trente personnes, dont deux ministres.

Pas de pavillon

Malgré l’importance de cette conférence, qui se tient tous les dix ans, Berne a décidé de ne pas installer de pavillon à Rio.

Le battage autour du sommet climatique de Copenhague en 2009 avait engendré des attentes surdimensionnées. Cette fois-ci, consciente qu’un échec est toujours possible, la Confédération a réduit son dispositif.

Pour la conférence de Johannesburg en 2002, la DDC a avait déboursé plus d’un million de francs. Le site en quatre langues repose sur un budget de 140'000 francs. Plus 30'000 francs pour les neuf vidéos. (nxp)

(Créé: 13.06.2012, 07h19)
S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés Sante