ACCUEIL 24.11.2014 Mis à jour à 23h47

Quand l’activité humaine influe sur la météo

Changement climatique

C’est une première. Des scientifiques américains et britanniques sont parvenus à attribuer de récents événements climatiques ponctuels au changement climatique induit par l’activité humaine.

Par Pierre-François Besson. Mis à jour le 11.07.2012 2 Commentaires
Chaleur et sécheresse ont mis à terre les cultivateurs texans l'an dernier.

Chaleur et sécheresse ont mis à terre les cultivateurs texans l'an dernier.
Image: Keystone

Sur le réchauffement

Articles en relation

Partager & Commenter

Attribuer des événements climatiques précis au changement climatique induit par l’homme plutôt qu’aux variations naturelles du système climatique a longtemps été une sorte de Graal.

La difficulté était de trier entre les causes d’inondation, de sècheresse ou de vague de chaleur et le bruit de fond engendré par la variabilité normale du climat.

Des scientifiques de la National Oceanic and Atmospheric Administration américaine et du Met Office britannique ont dépassé cet écueil, assure le Guardian.

Deux cas précis

Le mois de novembre 2011, chaud à l’extrême en Grande-Bretagne, est un de ces événements météo extrêmes. Il avait soixante fois plus de chances de survenir en raison du changement climatique que des variations naturelles, selon les chercheurs.

La vague de chaleur de 2011 qui a mis à terre les producteurs de céréales texans est un autre de ces événements. Il avait vingt fois plus de risque de survenir du fait du changement climatique.

Par contre, l’hiver très froid de 2010-2011 en Grande-Bretagne ou les inondations en Thaïlande de l’an dernier ne seraient pas dus au changement climatique. Mais à d’autres facteurs. Comme l’oscillation nord-atlantique ou la gestion défaillante de la circulation des eaux.

Mieux gérer

Parvenir à lier des événements météo ponctuels récents au changement climatique est une vraie avancée, constate le Guardian.

Elle pourrait permettre aux scientifiques d’anticiper plus précisément les effets à court terme du réchauffement. D’où impact direct sur les politiques climatiques et d’adaptation à cette évolution.

«Nous avons acquis beaucoup plus de sécurité dans notre capacité à attribuer [certains événements météo] au changement climatique, explique Peter Scott, du Met Office. Tout cela enrichit encore notre vision toujours plus précise de l’influence humaine sur le climat.» (Newsnet)

Créé: 11.07.2012, 12h03

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

2 Commentaires

Jean-Pierre Bardinet

16.07.2012, 12:10 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

T étant stable depuis 1999, tout événement postérieur ne peut être attribué au RC. Selon le GIEC, s'il y a réchauffement, les événements extrêmes augmentent, s'il n'y a pas réchauffement, les événements extrêmes restent stables en fréquence et intensité, et s'il y a refroidissement, ils diminuent. Comme il n'y a plus de réchauffement, nous devrions être dans une période de stabilité... Répondre


Jean-Pierre Bardinet

16.07.2012, 12:11 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

Curieusement, le GIEC, dans son dernier rapport, et je suis d'accord avec eux sur ce point, disait que s'il y a réchauffement, le gradient de T entre les Pôles et les Tropiques diminue, donc les événements extrêmes diminuent (et réciproquement). Je suis très surpris qu'il nous dise le contraire à présent.... Répondre



Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne