Mercredi 24 août 2016 | Dernière mise à jour 05:58

Discussion

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

2 Commentaires

Curieusement, le GIEC, dans son dernier rapport, et je suis d'accord avec eux sur ce point, disait que s'il y a réchauffement, le gradient de T entre les Pôles et les Tropiques diminue, donc les événements extrêmes diminuent (et réciproquement). Je suis très surpris qu'il nous dise le contraire à présent....


T étant stable depuis 1999, tout événement postérieur ne peut être attribué au RC. Selon le GIEC, s'il y a réchauffement, les événements extrêmes augmentent, s'il n'y a pas réchauffement, les événements extrêmes restent stables en fréquence et intensité, et s'il y a refroidissement, ils diminuent. Comme il n'y a plus de réchauffement, nous devrions être dans une période de stabilité...



Retour à l'article
Publicité