ACCUEIL 20.10.2014 Mis à jour à 23h07

Facebook dévoile son empreinte carbone

Changement climatique

Le réseau social publie le détail de ses émissions annuelles de CO2. Elles sont loin derrière celles de Google. Greenpeace salue cet élan de transparence.

Par Pierre-François Besson. Mis à jour le 03.08.2012 4 Commentaires

1/5
Image: Keystone

   

Et le hamburger?

Liens

Articles en relation

Partager & Commenter

[Alt-Text]

Avec ses 950 millions d’utilisateurs, ses albums photos et ses update répétés, Facebook a émis l’an dernier 285'000 tonnes d’équivalent CO2 (CO2 et autres gaz à effet de serre). C’est cinq fois moins que Google.

En septembre dernier, le moteur de recherche avait lui aussi donné la dimension de son empreinte carbone. 1,5 million de tonnes de CO2. En gros, ce qu’émet le Burkina Faso chaque année.

Chez Facebook, plus de 70% des émissions proviennent des centres de traitement des données aux Etats-Unis. 4% des vingt-cinq sites où travaillent les employés du réseau social et 22% de transports et du trafic pendulaire.

Facebook a calculé l’empreinte carbone de ses utilisateurs. En un an, chacun produit 269 grammes de CO2. Autant qu’un café latte ou trois bananes.

Mix énergétique

Apparemment décidé à mener la chasse aux émissions et au gaspillage énergétique, la firme américaine publie aussi son mix énergétique (532 millions de kWh).

Grosso modo, Facebook tire 27% de son énergie du charbon, 23% de sources renouvelables, 17% du gaz naturel, 13% du nucléaire. Elle ne peut tracer la provenance d’un cinquième de ses ressources énergétiques.

Greenpeace positif

Cité par le Guardian, un spécialiste du domaine IT chez Greenpeace International salue le pas de Facebook vers plus de transparence. Il y voit un jalon.

«Facebook s’est engagé à être entièrement mû par les énergies renouvelables», indique Gary Cook. Et selon lui, les annonces du réseau social «montrent que la firme prend les choses en mains et veut que le monde suive ses progrès». (Newsnet)

Créé: 03.08.2012, 06h13

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

4 Commentaires

Paul Martin

03.08.2012, 10:10 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

Tanti mieux si Facebook a des préoccupations environnementales. Mais le chiffre de 269g de Co2 par an et par utilisateur ne doit pas déculpabiliser les gros utilisateurs. Ce chiffre moyen est tiré vers le bas par les comptes dormants. Un utilisateur occidental "normal" consomme sans doute 10'000x de C02 plus que cela sur Facebook. Répondre


alan burcher

03.08.2012, 17:32 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

pour sauver la planète il faut que l'être humain disparaisse à jamais c'est la seule et unique solution étant donné que nous sommes une erreure grave de la nature Répondre



Super héros, Louis Vuitton, fleuri, à poids... Les meilleurs du web!