Mercredi 7 décembre 2016 | Dernière mise à jour 21:04

Phénomène insolite Un immense radeau de pierres volcaniques à la dérive

Un radeau grand comme la Belgique se déplace sur l'océan Pacifique au large de la Nouvelle-Zélande, à la suite d'une éruption volcanique souterraine.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un "radeau" de pierres ponces, formé lors de l’éruption récente d’un volcan sous-marin et aussi vaste que la Belgique, dérive dans le Pacifique au large de la Nouvelle-Zélande, a annoncé vendredi la Marine de guerre néo-zélandaise.

Ce phénomène est dû à la concentration de pierres ponces, des petites roches volcaniques poreuses et de faible densité, qui retombent à la mer après leur éjection et dérivent au gré des courants.

Le "radeau" observé dans le Pacifique s’étend sur près de 26'000 km2 et ressemble un peu à "une immense plaque de glace", selon le lieutenant Tim Oscar, commandant du navire Canterbury, joint sur zone."C’est la chose la plus étrange que j’ai vue en 18 ans de mer", a-t-il dit.

Des scientifiques se trouvant à bord du navire pensent qu’il s’est formé après l’éruption du Monowai, un volcan sous-marin actif. (afp/nxp)

(Créé: 10.08.2012, 14h52)
S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.