ACCUEIL 24.4.2014 Mis à jour à 01h10

Leuthard pas satisfaite du projet de déclaration finale

Sommet Rio+20

Le projet de déclaration finale du sommet de Rio+20 n'est pas totalement satisfaisant, a estimé jeudi la ministre de l'environnement. Ce qui est important, c'est la manière dont ce texte sera mis en oeuvre, a-t-elle néanmoins estimé.

Mis à jour le 22.06.2012 4 Commentaires
La conseillère fédérale s'est montrée prudente sur les objectifs de développement durable que prévoit le texte de la déclaration finale.

La conseillère fédérale s'est montrée prudente sur les objectifs de développement durable que prévoit le texte de la déclaration finale.
Image: AFP

Articles en relation

Partager & Commenter

La conseillère fédérale Doris Leuthard a lancé jeudi un appel aux grandes puissances lors de la conférence de l’ONU à Rio de Janeiro. Les pays riches et puissants doivent s’engager pour façonner l’avenir, a déclaré la ministre suisse de l’environnement devant l’assemblée plénière.

Les petits Etats comme la Suisse ne peuvent pas à eux seuls imprimer un réel changement, a souligné la conseillère fédérale. Tant que les Etats importants ne participent pas ou se limitent à de vagues obligations, les autres acteurs ne seront pas prêts à agir, a- t-elle dit selon le texte de son discours.

«Agir devient absolument indispensable au vu de l’augmentation de la population et des besoins de la société. Nous savons tous que beaucoup de mesures nécessaires ne sont pas très appréciées car elles créent des conflits d’intérêt. C’est pourquoi il faut agir ensemble», a-t-elle poursuivi.

Doris Leuthard a souligné les progrès que la communauté mondiale a fait en direction d’une société visant au développement durable. Mais le chemin est encore long. A titre d’exemple, elle a évoqué l’inscription dans la Constitution suisse de la reconnaissance du développement durable comme but à poursuivre.

La ministre suisse a salué la volonté des Etats à accepter le concept d’une l’Economie verte dans leur agenda politique global. «Mais les résultats de la conférence de Rio ne suffisent pas à assurer l’avenir», a-t-elle dit.

Il faut une ambition plus grande que celle proposée dans la déclaration finale qui sera acceptée par les pays participants. Cela vaut pour les dirigeants, la communauté internationale, pour chaque Etat, chaque acteur et chaque individu, a-t-elle conclu.

Pas totalement satisfaisant

Peu avant devant la presse suisse, la conseillère fédérale a également dit que le projet de déclaration finale du sommet ne la satisfaisait pas totalement. Ce qui est important, c’est la manière dont ce texte sera mis en oeuvre, a-t-elle estimé.

Elle estime en outre que les objectifs de développement durable pour réduire la pauvreté ne sont pas définis dans le document final. «Cela nous inquiète», a-t-elle ajouté, redoutant que ces objectifs soient édulcorés au cours des négociations. (ats/Newsnet)

Créé: 21.06.2012, 23h08

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

4 Commentaires

Jean Char

22.06.2012, 08:14 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 0

Quelle gourde. Lorsqu'on voit que 80'000 personnes se sont installées en Suisse l'année dernière (solde migratoire), elle ferait mieux de s'occuper des défis qui se présentent ici, la Suisse étant un pays surpeuplé. Mais non, la petite préfère se pavaner avec les grands. Qui ne savent même pas qui c'est. Répondre


Armatura Dacier

22.06.2012, 03:58 Heures
Signaler un abus

Pas nouveau. Il n'y a que les taxes qui comptent. Au juste combien auraient du nous coûter les projets actuels des accords de Rio ? Selon la banque mondiale il en va ainsi, par personne et par an: -Suisse 500.64$, France 296.59$, Allemagne 301.49, USA 331.38$. Norvège 611.45$. Du cash. Toute autre explication est superflue. Répondre