Dimanche 25 septembre 2016 | Dernière mise à jour 15:38

Floraison Un phénomène botanique unique à Bâle

Une agave d'Amérique devrait fleurir dans les prochains jours au jardin botanique de l'Université de Bâle. Ce cactée géant âgé de 50 ans sera paré de fleurs pour la première fois. Il mourra après la floraison.

L'agave d'Amérique ne fleurit qu'une fois, après une durée de vie de 40 à 60 ans en moyenne.

L'agave d'Amérique ne fleurit qu'une fois, après une durée de vie de 40 à 60 ans en moyenne. Image: Jardin botanique de l'Université de Bâle

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La rosette de la plante a atteint la taille nécessaire, indique l'Université de Bâle. Elle a fait pousser une inflorescence en forme d'arbre, haute de 8 mètres. Ses fleurs jaune-vert, riches en nectar, devraient s'ouvrir dans les prochains jours et subsister durant plusieurs semaines.

Les visiteurs pourront l'observer sans avoir à payer l'entrée. La floraison de l'agave sera en outre diffusée en direct sur Internet grâce à une webcam. Le 12 août, la plante sera en outre installée sur un podium à l'occasion d'une Journée de l'agave.

Première au Nord des Alpes

Le cactée insolite originaire du Mexique a été planté il y a une cinquantaine d'année au jardin botanique bâlois. Pour des raisons de place, il a été déplacé en 2003 hors de la serre, protégé durant l'hiver par une enveloppe chauffante.

Il s'agit de la première agave d'Amérique à fleurir au nord des Alpes en ayant vécu entièrement sur place. Cette plante ne fleurit qu'une fois, après une durée de vie de 40 à 60 ans en moyenne.

Pour le jardin botanique de l'Université de Bâle, cet événement survient un an après un autre phénomène rare. La floraison d'un arum titan, fleur géante et puante, avait attiré 25'000 visiteurs en avril 2011. La précédente du genre en Suisse était survenue 75 ans plus tôt.

(ats/nxp)

(Créé: 06.07.2012, 12h50)

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.