ACCUEIL 24.11.2014 Mis à jour à 23h26

Le principal groupe pétrolier russe pollue comme personne

Prospection dans l’Arctique

Dirigé par un proche de Poutine, Rosneft est à la pointe de la prospection dans l’Arctique. Mais en Russie continentale, le groupe pétrolier pollue sans retenue.

Par Pierre-François Besson. Mis à jour le 16.08.2012
En Russie, 5 millions de tonnes de brut terminent chaque année leur course dans l’environnement.

En Russie, 5 millions de tonnes de brut terminent chaque année leur course dans l’environnement.
Image: AFP

Deux milliards investis

Articles en relation

Partager & Commenter

«La terre est pratiquement gorgée de pétrole. Nous n’avons pas eu besoin de chercher les zones polluées. Ce qu’il fallait chercher, c’étaient les zones épargnées. Partout, des rivières de pétrole, des lacs et des étangs de pétrole, des traces de pollutions non réparées.»

Ces propos ont été tenus par l’ancien ministre russe des ressources naturelles au retour de la région de Khanti-Mansiisk, à 2000 km au nord-est de Moscou.

C’est là que sont exploités les principaux gisements pétroliers russes. Là aussi que le premier producteur d’or noir du pays pollue sans vergogne.

Selon La Tribune, le Service d’inspection russe pour les ressources naturelles signale 2727 fuites attribuées dans la région à Rosneft, dirigé par un proche de Vladimir Poutine.

En clair, le groupe, qui appartient pour 75% à l’Etat russe, est responsable de trois-quarts de la pollution dans la région. Rosneft a réduit de 20% le nombre de ses fuites l’an dernier. Dans le même temps, le numéro deux russe Lukoil a divisé les siennes par deux et demi.

Sanctions et incitations

Selon La Tribune, la Russie est un des principaux pollueurs de la planète. 5 millions de tonnes de brut terminent chaque année leur course dans l’environnement. Soit 1% de sa production.

Infrastructure et oléoducs datent souvent de l’ère soviétique. Ils ploient sous le poids de l’âge et des rigueurs du climat. D’où les fuites accidentelles nombreuses.

Cité par le quotidien économique, un ingénieur russe constate que «le gouvernement n’a toujours pas mis au point un mécanisme stimulant les investissements vers la modernisation de l’infrastructure».

«Les sanctions restent minimales, précise ce dernier. Les groupes privés font des efforts car ils craignent de perdre leurs licences. Mais Rosneft ne craint rien.»

En Arctique

Rosneft est en tête de ligne de la prospection pétrolière russe dans l’Arctique. Une région très prometteuse mais très sensible aussi sur le plan de l’environnement.

Cette semaine, Greenpeace a d’ailleurs sonné l’alarme. Les technologies de prospection sismique utilisées par Rosneft en mer de Barents nuisent gravement à la faune, selon l’organisation écologiste. Rosneft assure de son côté respecter la réglementation en vigueur. (Newsnet)

Créé: 16.08.2012, 13h50

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Super héros, Louis Vuitton, fleuri, à poids... Les meilleurs du web!