Samedi 10 décembre 2016 | Dernière mise à jour 01:10

Environnement Vaud refuse de tirer des lynx

Le canton de Vaud refuse d'abattre des lynx, comme le réclament les chasseurs. En revanche, une femelle sera transférée en Autriche. Une capture est en cours.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le canton de Vaud refuse d'abattre des lynx, comme le réclament les chasseurs. En revanche, une femelle sera transférée en Autriche. Des cages ont été disposées la semaine dernière dans le massif du Jura pour essayer d'en capturer une.

La conseillère d'Etat Jacqueline de Quattro exclut d'abattre des lynx, a indiqué à l'ats le conservateur de la faune vaudois Cornelis Neet. Il confirmait une information du journal «24 Heures» de vendredi. La Diana vaudoise réclamait une régulation de ce prédateur, les chasseurs l'accusant de menacer la biodiversité. Chaque lynx dévore en effet une proie par semaine.

Le nombre de ces félins est en augmentation dans le Jura, mais il est stable dans les Préalpes et les Alpes, relève le Département de la sécurité et l'environnement (DSE). La diminution du cheptel de chevreuils et de chamois a aussi d'autres causes, comme l'urbanisation.

Pour le canton, il n'est pas nécessaire de prendre de mesures drastiques. La population de lynx varie selon les zones et selon les périodes. Le transfert d'un specimen dans les Alpes autrichiennes pourrait être suivi d'autres captures. Mais, outre la difficulté à attraper cet animal farouche, les preneurs ne sont pas légion. (ats/nxp)

(Créé: 15.02.2013, 16h29)

Sondage

La fin de la franchise à 300 francs peut-elle responsabiliser les assurés aux coûts de la santé?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés Sante