ACCUEIL 1.11.2014 Mis à jour à 01h10

Un nouveau virus tue des bébés phoques

Maladie

Une nouvelle souche de la grippe aviaire, baptisée H3N8, aurait causé la mort de 162 phoques le long des côtes américaines l'an dernier, selon une étude.

Mis à jour le 31.07.2012

Image: PHOTO D'ILLUSTRATION

Partager & Commenter

Mots-clés

Un nouveau virus de la grippe aviaire cause des pneumonies mortelles pour les bébés phoques des côtes nord-est des Etats-Unis. Il pourrait présenter un danger pour les humains, selon une étude américaine parue mardi.

Cette nouvelle souche de virus a été baptisée H3N8 et elle aurait causé la mort de 162 phoques le long des côtes américaines l'an dernier, selon l'étude diffusée par mBio, un journal de la Société américaine de microbiologie. La plupart des jeunes phoques morts de cette maladie avaient moins de six mois.

Il n'y a pour l'heure aucun cas humain rapporté mais les scientifiques de l'Université de Columbia à New York sont inquiets après les précédents de virus de ce type qui ont muté pour infecter des humains, comme le H5N1.

Pouvoir anticiper et prévenir

«Nos découvertes renforcent l'importance de surveiller la vie sauvage pour pouvoir anticiper et prévenir des pandémies», a déclaré Ian Lipkin, professeur d'épidémiologie à l'Université de Columbia.

«Le virus du sida, le Sras ou la grippe sont tous des exemples de maladies infectieuses venues des animaux», a-t-il ajouté. «Toute épidémie chez des animaux domestiques ou touchant des animaux sauvages représente un danger pour les espèces touchées, mais pourrait également être potentiellement dangereuse pour l'homme».

Les scientifiques sont parvenus à séquencer entièrement le génome de cette nouvelle souche, qui trouve son origine dans un virus de grippe aviaire en circulation chez les oiseaux sauvages en Amérique du Nord depuis 2002.

Au fil du temps le virus a muté pour arriver à infecter des mammifères par le biais de leurs voies respiratoires. Au total 162 phoques morts ou mourants ont été découverts durant le dernier trimestre 2011.

La grippe aviaire telle que nous la connaissons, le virus H5N1, reste relativement rare et a tué à peu près la moitié des personnes qu'il a infectées depuis la première épidémie, partie de Hong Kong en 1997.

L'Organisation mondiale de la Santé a comptabilisé 606 cas humains de grippe aviaire depuis 2003, dont 357 cas mortels selon un rapport qui date du mois de juin.

La grippe porcine, ou H1N1, est quant à elle partie du Mexique en 2009. Ce virus s'est largement répandu à travers le monde et a causé la mort de 17.000 personnes. (ats/Newsnet)

Créé: 31.07.2012, 06h41

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment