Samedi 29 avril 2017 | Dernière mise à jour 09:01

Découverte Un objet stellaire 10 fois plus dense que l’or

Une équipe d’astronomes, dirigée par l’Université de Genève, vient de découvrir une naine brune à une densité encore jamais vue.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

EPIC201702477b. Tel est le nom donné à la naine brune qui vient d'être découverte par une équipe internationale d’astronomes - dirigée par Daniel Bayliss de l’Observatoire de l’Université de Genève (UNIGE) et membre du PRN PlanetS. Sa particularité: il s'agit de l'objet stellaire - autre qu’un vestige d’étoile (comme une naine blanche ou une étoile à neutrons par exemple) - ayant la densité la plus élevée jamais mesurée. Dix fois plus dense que l’or!

Qu’est-ce qu’une naine brune?

Il s’agit d’un objet insuffisamment massif pour que les réactions thermonucléaires de l’hydrogène s’enclenchent et pour qu’il soit donc considéré comme une étoile, tout en étant plus massif qu’une planète géante. Les astronomes estiment que la masse des naines brunes est 13 à 80 fois plus élevée que la masse de Jupiter.

La plupart des naines brunes «flottent» dans l’espace comme une étoile car, malgré leurs petites tailles, elles se sont formées comme les étoiles, c’est-à-dire par effondrement gravitationnel d’un nuage de gaz. Il est donc difficile de les observer et encore plus de déterminer leurs caractéristiques telles que leur masse et leur rayon, et par conséquent leur densité. Seuls des modèles théoriques peuvent en donner une idée approximative.

En mesurant la masse d’un objet découvert par le satellite Kepler parce qu’il provoquait un transit, Daniel Bayliss et son équipe se sont rendus compte qu’il s’agissait d’une naine brune 80 fois plus massive que Jupiter, soit juste à la frontière entre les naines brunes et les étoiles. Selon les données de Kepler, cet objet est de la taille de la Terre, ce qui en fait l’objet le plus dense connu à ce jour (excepté les vestiges stellaires), soit environ 190kg par dm3, 10 fois plus que l’or!

La découverte d’EPIC201702477b est très intéressante pour les chercheurs, car elle permet de mieux contraindre les modèles de formation des naines brunes et de confirmer la masse limite à laquelle s’allume une étoile.

(Le Matin)

Créé: 02.02.2017, 14h14


Sondage

La météo vous pourrit-elle la vie?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.